Jean-Pierre Althaus

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 22.5.1949 Genève.

Après des études au Conservatoire populaire de Genève avec →Germaine Tournier, A. suit les cours de →Philippe Mentha au →Théâtre de Carouge-Atelier de Genève, Carouge GE, et figure dans La Poule d’eau (9.2.1971) et Le Fou et la Nonne (16.11.1971) de Witkiewicz, que met en scène →François Simon. À la →Comédie de Genève, Genève GE, il joue un policier dans Monsieur Bonhomme et les Incendiaires de →Max Frisch (1973) et Epikhodov dans La Cerisaie de Tchekhov (1976) pour →William Jacques, Ariste dans Les Femmes savantes de Molière pour →Leyla Aubert (1975) et le Major Friedli dans Le Météore de →Friedrich Dürrenmatt créé en français par →Gérard Carrat (18.2.1975). À la Comédie, il joue aussi avec la Compagnie →Denyse Orval, sous la direction musicale de →Claude Yvoire, notamment le rôle de Guillaume dans La Fille de Madame Angot de Charles Lecocq mise en scène par →René Gachet (1972). Durant ces années, il travaille comme journaliste sportif (1968-77), puis culturel, au quotidien 24 heures. Il est nommé administrateur de la promotion culturelle et artistique de Pully (1979) puis devient responsable du Service des activités culturelles de la commune de Pully (1988). Directeur de l’→Octogone, Pully VD dès 1982, il y déploie principalement une politique d’accueil, ouvrant par ailleurs une ou deux fois chaque saison la scène aux réalisations d’artistes régionaux de musique, de danse, de théâtre. Il y joue notamment Gessler dans La Véritable Histoire de Guillaume Tell de →Michel Bühler que réalise →Gérard Bétant (18.3.1989). Il écrit dès 1991 des comédies dont Cendrillon est une pouffiasse, créée au Théâtre de la Voirie à Pully (7.12.1989), puis deux pièces créées par →Jean-Philippe Weiss au →Théâtre du Vieux-Quartier, Montreux VD: Elle a du chien, Mademoiselle Baskerville (20.10.1992), publié à L’Aire (1992) et Du barnum chez Burne (27.2.1996) publié à L’Âge d’homme (1996). Il est aussi l’auteur d’entretiens sur le théâtre, Voyage dans le théâtre (1984), et d’un recueil de souvenirs théâtraux, L’Homme est un loup pour l’ogre (2003).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Jean-Pierre Althaus, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 40–41.

Normdaten