Jean Binet

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  17.10.1893 Genève, † 24.2.1960 Trélex VD.

Durant ses études à l’Université de Genève, B. suit une formation musicale avec Otto Barblan, William Montillet et George Templeton Strong à l’Institut →Jaques-Dalcroze de Genève, dont il obtient le diplôme. Il enseigne ensuite à Paris puis s’installe aux États-Unis et y fonde la première école de →rythmique Jaques-Dalcroze, à New York (1919). Il étudie alors la composition avec →Ernest Bloch; ensemble, ils fondent le Conservatoire de Cleveland (Ohio), où sont créées ses premières œuvres. En 1923, il enseigne la méthode Dalcroze à Bruxelles et, dès 1929, revient en Suisse, s’installe à Trélex, et se consacre à la composition. Pour le théâtre, il écrit la musique d’Antigone de Sophocle, version André Bonnard, créée par les étudiants de la Société de Zofingue à Lausanne (2.4.1938), puis traduit en français le livret de Nahum Tate pour la première audition à Genève de Didon et Énée de Purcell (1943). Il compose ensuite deux ballets: L’Île des rêves, créé au →Stadttheater de Zurich (1946/47) et Le Printemps, commandé par la Fondation Pro Helvetia à l’intention de l’Opéra de Paris (1948). Il signe la musique de scène de La Grange aux Roud de →Gilles créée dans une mise en scène de Pierre Valde au →Théâtre du Jorat à Mézières (28.5.1960). Il travaille ensuite avec →William Aguet à des œuvres radiophoniques, dont deux opéras bouffes, Monsieur du Mollet et Cendrillon, et six contes musicaux. À Radio-Genève, il compose aussi une musique pour La Farce des joyeuses commères adaptée par →René-Louis Piachaud d’après Shakespeare (1940/41). Entre autres œuvres vocales et instrumentales, on lui doit La Colline, sur un poème de Gilbert Trolliet, pour cinq récitants et grand orchestre. B. est membre de l’Association des musiciens suisses, qui lui décerne son Prix de composition (1955), de la Suisa, qu’il préside (1951-60), de la Confédération internationale des sociétés des auteurs et compositeurs, dont il est vice-président (1947-58) et du Comité du Conservatoire de Genève (1939-60).

Bibliographie

  • Coll., J. B., Nyon, 1961.
  • Archives musicales suisses, J. B.: liste des œuvres, Zurich, 1970 (1960).
  • Jacques Tchamkerten, "J. B.", in Bulletin du Conservatoire de musique de Genève no  5/1994.


Auteur: Serge M. Zuber



Source:

Zuber, Serge M.: Jean Binet, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 205–206.

Normdaten