Jean Liermier

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  19.6.1970 Annemasse (F).

Diplômé de l’→ÉSAD (1992), L. crée durant sa formation le rôle de Conte de fée dans Cendrillon de →Robert Walser créé en français au →Nouveau Théâtre de Poche (NTP) par →Martine Paschoud (5.11.1991). Au Théâtre de l’Orangerie, il tient pour →Richard Vachoux de nombreux rôles principaux comme Figaro dans Le Mariage de Figaro de Beaumarchais (1991), Hernani dans la pièce éponyme d’Hugo (1992), Perdican dans On ne badine pas avec l’amour de Musset (1994). Il travaille très régulièrement au →Théâtre Am Stram Gram où, pour →Dominique Catton, il est Icare dans Icare. Un rêve de →Philippe Morand (28.9.1992), Peter van Dann dans Le Journal d’Anne Franck de Goodrich et Hackett (1994-95), Poil de carotte lors de la reprise de Poil de carotte de Jules Renard (1994-95), Arlequin dans Arlequin poli par l’amour de Marivaux (1996, 1998), Momo dans Le Pont de pierres de Daniel Danis (16.4.1999) et il incarne Tintin dans Les Bijoux de la Castafiore d’Hergé (29.9.2001). Dirigé par Philippe Morand, il crée aussi le rôle de Hans dans L’Échappée de →Philippe Lüscher au →Théâtre Vidy-Lausanne (19.1.1993), puis celui de Jean, l’enfant de Spirale la nuit de Morand à Am Stram Gram (27.9.1994). Pour Claude Stratz, il tient à la →Comédie de Genève le rôle de Steph dans Sa Majesté des Mouches d’après William Golding (22.1.1998). La même année, à l’Espace Malraux de Chambéry, il collabore avec André Engel en qualité d’assistant à la mise en scène pour Woyzeck de Büchner, puis pour Le Réformateur de Thomas Bernhard (2000). Dès 1997, il donne des stages d’interprétation à l’ÉSAD, et reprend certains de ces travaux dans le cadre professionnel comme, au →Théâtre de Carouge-Atelier de Genève, La Double Inconstance de Marivaux présentée à la salle Gérard-Carrat (1999), puis On ne badine pas avec l’amour de Musset dans la grande salle François-Simon (2004). Il monte aussi Zoo Story d’Albee à la Halle 52 d’Artamis (2000), Peter Pan de James Matthew Barries à Am Stram Gram (2000) et Loin d’Hagondange de Jean-Paul Wenzel au NTP (2002). Il réalise sa première mise en scène lyrique, La Flûte enchantée de Mozart, à l’Opéra de Marseille (2003).



Auteur: Serge M. Zuber



Source:

Zuber, Serge M.: Jean Liermier, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1110–1111.