Jo-Johnny

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  8.11.1919 Genève. De son vrai nom John François Girod.

Après avoir réalisé plusieurs tours de chant en amateur, J. entre en 1945 au cabaret Chez Monique. La même année, il obtient le grand prix de la nouvelle chanson, à Genève, avec Le Costaud des Épinettes de Pierre Savigny et William Peloux. Par la suite, il passe comme chansonnier et fantaisiste au →Kursaal de Genève. De 1952 à 1970, il fait partie de la troupe du →Casino-Théâtre, jouant là dans une cinquantaine de vaudevilles, comédies légères ou spectacles de boulevard. Il y tient des rôles d’élégants comme Manoel, le danseur mondain de L’Amour à l’américaine de Mouëzy-Éon (1952), ou Carradine dans Patate de Marcel Achard (1964, 1967); en 1956, il joue Michel, le jeune amoureux malin dans Le Curé de St-Amour de Jean Guitton, et en 1970 reprend le rôle central de cette pièce, celui de Célestin, tenu jusque-là par →Henry Lauriac, son modèle de comique. Il est surtout durant toute cette période l’un des piliers de la revue annuelle de Ruy Blag, puis de Denis-Michel et →Claude Fradel. Chaque été (1952-69), il joue aussi dans les opérettes et la revue du →Carénage de Port-Gitana. Il anime le podium itinérant du journal La Suisse, notamment pour la Caravane de la bonne humeur ou lors de manifestations sportives (1971-75), puis il entre comme animateur au Service des sports, et au Service social de la Ville de Genève (1976-85). En 1979, il revient au Casino-Théâtre pour jouer dans la revue Genève s’enlise...! mise en scène par →André Steiger et participe depuis lors aux revues dirigées successivement par Alain Morisod, →Pierre Naftule et Pierre-André Sand (1979-89, 1991-2002). Il y impose le rôle du Niolu, type du vieux Genevois râleur, présenté jusqu’en 1987 en duo avec →Irène Vidy, la commère genevoise. En 1985, il crée la revue du Moulin des Évaux. À la télévision, il participe à Carnotzet, feuilleton humoristique de la Télévision Suisse Romande (1989-92).

Bibliographie

  • Bernard Houssiau, Robert Rudin, De bleu de bleu! Cabédita, 1993.
  • Juliane Bourgeois, 100 ans de revues genevoises, Ville de Genève, 2000.


Autrice: Juliane Bourgeois



Source:

Bourgeois, Juliane: Jo-Johnny, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 935.

Normdaten