John Lewandowsky

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  9.12.1951 Detroit (USA).

Dès 1977, L. collabore avec le Public Theatre New York, comme marionnettiste et musicien, puis fonde en 1978 l’Underground Railway Theatre, compagnie où il développe le travail sur la marionnette, le jeu de l’acteur et la confection de masques. Il réalise deux spectacles d’ombres géantes avec le Boston Symphony Orchestra: Till Eulenspiegel de Richard Strauss (1978) et L’Oiseau de feu de Strawinsky (1980). Il produit, dirige, compose la musique et joue dans plusieurs spectacles engagés destinés au jeune public, tels que Mothers and Whores, Hariett Tubman Story, The Rad Show et The Vision of Dreaming Branche. En 1983, il fait la connaissance d’→Irina Niculescu au cours d’une tournée de promotion aux États-Unis organisée par l’Union internationale de la marionnette. Dès 1983, ils poursuivent ensemble différents projets, comme la tournée aux États-Unis de l’→Histoire du Soldat de →Charles Ferdinand Ramuz et Strawinsky à l’école de théâtre de Séville (Espagne), à l’O’Neill Theatre Centre du Connecticut (États-Unis) et au Riksteatret de Norvège, où il signe la musique pour Le Chant du poulain sauvage conçu et réalisé par Irina Niculescu. En 1990, il succède à →Nicole Chevallier à la direction des →Marionnettes de Genève, poste qu’il occupe jusqu’en 2002. Poursuivant sa collaboration avec Irina Niculescu, il compose la musique de Montagne de riz (1991), Juan Darien, l’enfant-tigre d’après Horacio Quiroga (1993), Les Maîtres de la forêt (1996) et Le Buisson ardent d’après l’Ancien Testament (1998). Il met aussi en scène et compose la musique de La Vision de Wes Sanders, dont il confie la version française à →Armen Godel (1994), et d’une légende russe, Varenka (1999).



Auteur: Roger Gaberell



Source:

Gaberell, Roger: John Lewandowsky, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1102.

Normdaten