Joseph Lauber

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  27.12.1864 Ruswil LU, † 28.5.1952 Genève. Pour l’état civil, Anton Joseph L. Frère d’→Émile L., compositeur.

Après une enfance à Neuchâtel (1869-80) où son père, tailleur et violoniste amateur, dirige un petit orchestre de brasserie, L. étudie la musique avec Friederich Hegar, Fritz Blumer, Gustav Weber et Robert Freund au Conservatoire de Zurich (1881-83). En 1884, il se perfectionne auprès de Joseph Rheinberger à Munich. Il est organiste à Serrières (1884-86) et au Temple français du Locle (1885). Il fréquente ensuite le Conservatoire de Paris (1892), où il travaille le piano avec Louis Diémer et la composition avec Jules Massenet. Il enseigne le piano au Conservatoire de Zurich (1897-1901) puis il prend le poste de premier chef d’orchestre du →Grand Théâtre de Genève (1901-03). Il y dirige notamment la première représentation genevoise de Louise de Gustave Charpentier (1903). Il enseigne au Conservatoire de Genève (1901-51), successivement le piano dès 1901, les formes et styles (1902-27), l’instrumentation dès 1902, l’improvisation dès 1910 et la composition libre dès 1927. Il a notamment comme élève →Frank Martin, →Richard Flury, Henri Gagnebin, →André-François Marescotti, Rudolf Moser et →Bernard Reichel. Compositeur, il laisse une production abondante où domine musique instrumentale et œuvres chorales. Sa contribution au domaine lyrique se limite à un opéra, probablement inachevé, La Sorcière, sur un livret d’Isabelle Kaiser, et à deux festspiels: Neuchâtel Suisse (1898) sur un livret de Philippe Godet et L’Île de la paix, présentée à l’occasion de la fête cantonale bernoise de chant à Bienne (1934) qu’il compose avec son frère Émile. Il reçoit le titre de docteur honoris causa de l’Université de Neuchâtel (1941).

Bibliographie

  • Jean-Louis Mattthey, J. L. (1854-1952), catalogue des œuvres, Lausanne, Bibliothèque cantonale et universitaire, 1991.


Auteur: Jacques Tchamkerten



Source:

Tchamkerten, Jacques: Joseph Lauber, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1084–1085.

Normdaten