L’Organon, Lausanne VD

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Compagnie indépendante de théâtre

Fondé en 1990 par →Simone Audemars, →Hélène Firla et →Georges Grbic, l’O. fonctionne en collectif artistique et administratif. Il développe un théâtre épique d’inspiration brechtienne, dans la filiation d’→André Steiger. Pour l’essentiel, ses spectacles sont mis en scène par Simone Audemars. Le premier d’entre eux, La Mort de la Pythie d’après →Friedrich Dürrenmatt, est créé dans les locaux d’Hermès Précisa à Yverdon-les-Bains (4.6.1991), puis repris en tournée (1992/93). En 1993, l’O. réalise Un jour je m’attendais moi-même d’après Christine de Pisan et Guillaume Apollinaire à la →Grange de Dorigny et La Dispute de Marivaux dans le jardin du Musée historique de Lausanne. En 1994, la compagnie présente Ajax de Sophocle à Lausanne, dans des locaux en transformation appartenant à Édipresse et, en 1996, Andorra de →Max Frisch au →Théâtre de Vevey, où ils créent en français deux pièces de →Georg Kaiser, Octobre et Krehler secrétaire (10.1.1997). En résidence au →Théâtre Saint-Gervais, l’O. donne Antigone story d’après Sophocle, Hölderlin et →Bertolt Brecht (1997/98) et Comment va le monde, Mister Will? d’après Shakespeare (1999). À Lausanne, il crée en français Toiles d’araignées d’Eduardo Pavlovsky à l’Atelier Volant (16.5.2000), puis il donne Comprendre un peu est chose nécessaire de Griselda Gambaro dans le jardin de l’ancienne galerie Aparté (2001) et crée deux pièces de →Michel Beretti, Les Bains de Lucques au →Festival de la Cité (7.7.2000), puis Dunant à la →Comédie de Genève (11.3.2003). L’O. bénéficie d’un contrat de confiance de la Ville de Lausanne (1997-2000), renouvelé en 2003.



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: L'Organon, Lausanne VD, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1354.