La Bâtie-Festival de Genève, Genève GE

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Manifestation artistique estivale pluridisciplinaire

Le Festival du Bois de la Bâtie veut être d’abord un lieu d’expression pour la production et les tech­­niques artistiques expérimentales exclues de la ­culture institutionnelle à Genève. Sa première édition s’ouve le 17 juin 1977, organisée pour le cinéma par Action 16, pour la musique par l’Asso­ciation pour l’encouragement de la musique improvisée (AMR), et pour le théâtre par le →Théâtre Mobile, Genève GE de →Marcel Robert et le Théâtre de La Lune Rouge de →Monique Décosterd et →Éric Jeanmonod. Parmi les pionniers, on rencontre aussi →Michel Barras et son Théâtre O, →Philippe Cohen et le Groupe 72 animé par →Vincent Aubert. Rendez-vous estival à l’air libre et gratuit au cours des premières années, la manifestation quitte le Bois en 1983 pour investir les principales salles de spectacle de Genève. Rebaptisée La Bâtie en 1984, elle prend sa dénomination actuelle en 1989. La manifestation lance depuis lors, durant la première quinzaine de septembre, la saison culturelle locale. Elle s’étend progressivement vers d’autres com­munes du canton, voire des localités françaises voisines comme Annemasse ou Ferney-Voltaire, occupant les divers théâtres de la région, aussi bien que des friches industrielles. Après l’art de la vidéo, présent dès la première édition, et la danse, dès l’année suivante, le festival s’ouvre aussi à la performance et aux arts plastiques dès 1983, puis à la poésie sonore dès 1985, favorisant toujours une approche ouverte des arts du spectacle. La programmation théâtrale est placée sous la responsabilité tantôt conjointe tantôt individuelle de Marcel Robert (1977-90) et Jean-François Rohrbasser (1984-94), suivis de Marie-Pierre Theubet (1995-98), Sandrine Kuster (1999-2002), puis d’Alya Stürenburg. De 1977 à 1984, un comité bénévole programme et organise l’événement sur un mode autogestionnaire. La B. est ensuite dirigée par un secrétaire général, d’abord Philippe Berthet (1980-84), puis Jean-François Rohrbasser (1984-94), à qui succède André Waldis (1994-2003), Olivier Suter (2004), Maurici Farré. Constituée juridiquement en association depuis 1979, la B. est présidée par Jean-Marc Darbellay (1979-2000), puis par Jean-Luc Arni.

Bibliographie

  • La Bâtie-Festival de Genève, 1977-97, Genève, 1997.


Auteurs: Éric Eigenmann / Jorge Gajardo Muñoz



Source:

Eigenmann, Éric/ Muñoz, Jorge Gajardo: La Bâtie-Festival de Genève, Genève GE, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 129–130.