Le Galpon, Genève GE

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Lieu dévolu aux réalisations de compagnies indépendantes de théâtre

Situé dans un ancien complexe industriel du quartier de la Jonction, occupé en 1996 par les artistes et artisans de l’association Artamis, le G. est administré collectivement par le metteur en scène Gabriel Alvarez, la chorégraphe et danseuse Nathalie Tacchella, le marionnettiste Padrutt Tacchella et les comédiennes Clara Brancorsini et Lise Zogmal. La compagnie L’Estuaire de Nathalie Tacchella ouvre ce lieu avec Blizzard (18.3.1997), puis y propose Cette nuit-là… (1998), Un fil de soie (1999), Rouge ou vif (2001) et Newton 1 2 3 (2002), qui se présentent comme autant d’explorations des théories du mouvement et de la pesanteur. Avec le Studio d’action théâtrale, compagnie fondée en 1986, Gabriel Alvarez dirige là notamment, en 1999, Silvia Barreiros et José Ponce dans Matériau-Médée de Heiner Müller ainsi que Lise Zogmal dans La Nuit de Molly Bloom de José Sanchis Sinisterra puis, en 2002, Clara Brancorsini et Sandra Gaspar dans La Reine écartelée (2002). Alvarez installe aussi au G. le Centre international du travail de l’acteur, laboratoire de jeu d’où naissent des spectacles comme Théâtre... Oh ! bordel ! d’après Jean Genet (1998), Œdipe sans complexes d’après →Friedrich Dürrenmatt (2001), ou la comédie de Giordano Bruno, Le Chandelier (2003). Au fil de ces grandes opérations, qui réunissent diverses nationalités et autant de techniques d’interprétation, Alvarez constitue un cercle de collaborateurs réguliers, comme les scénographes Delia Meyer, Gordon Higginson et le dramaturge Marco Sabbatini. Depuis 1999, cette équipe met sur pied Le Printemps du G., qui réunit annuellement enfants et adultes pendant deux semaines de stages et de réalisations scéniques. Cet espace abrite aussi de jeunes compagnies comme le Teatro Due punti de Paola Pagani et Antonio Buil avec Chemin détourné (1997) et La Nuit américaine (14.6.2002), et des jeunes metteurs en scène comme Sandra Amodio avec La Plaie et le Couteau d’Enzo Cormann (1999), Éric Devanthéry avec L’Instruction de Peter Weiss (2000) et Supermarché de Biljana Srbljanovic (2003), Patrick Heller avec Après la pluie de Sergi Belbel (2000) et Maya Boesch avec Crave, en manque de Sarah Kane (2001).

Données techniques

adresse, boulevard Saint-Georges 21. Espace de jeu modulable de 23 m. sur 13 m., avec gradins et régie mobiles. Hauteur sous le gril: 6 m. Jauge: 100 places.



Auteur: Jorge Gajardo Muñoz



Source:

Muñoz, Jorge Gajardo: Le Galpon, Genève GE, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 674.