Le Théâtre Vaudois, Lausanne VD

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Groupe théâtral d’amateurs (1915-34 et 37-48)

Fondé à Lausanne (15.10.1915) par quelques membres de →La Muse, dont →Marius Chamot, le compositeur Gustave Waldner et Auguste Huguenin, l’activité du T. est interrompue entre 1934 et 1937, puis reprend ensuite jusqu’en 1948. Créant presque chaque saison une nouvelle pièce, le T. la joue d’abord à Lausanne, puis en tournée, et reprend fréquemment ses spectacles les plus populaires. Ses productions appartiennent au genre de la vaudoiserie: comédies jouées avec l’accent vaudois, aux dialogues farcis d’expressions locales et de survivances du dialecte. La plupart des pièces du T. sont dues à →Marius Chamot, dont la première création, Piclette (1915), est suivie par Piclette se marie et Melune et Gotroset (1916/17), D’accord! (1917) et Jean-Louis aux frontières (1918/19) qui attire, à Genève, deux à trois fois plus de public que les réalisations professionnelles, reçoit partout en Suisse un accueil équivalent, et se trouve souvent repris (le T. en donne la 250e représentation à Martigny en 1940). Parmi la vingtaine d’autres pièces de Chamot créées par le groupe, on retient encore Le Meidze (1923) et Rapiats (1924) qui représente la Suisse à Paris en 1925, au Théâtre de l’Exposition des arts décoratifs. En avril 1927, le T. donne deux représentations de Sonnailles et Toupins de Chamot au Théâtre municipal d’Avignon et représente dans cette ville le canton de Vaud lors des 2e Fêtes du Rhône (1928). Directeur et metteur en scène de l’équipe, Auguste Huguenin écrit aussi pour la compagnie, notamment L’Amour et la Guerre (1917) et Ce farceur de père Guintz (1944) et le T. reprend plusieurs fois Favey, Grognuz et l’Assesseur à l’Exposition de Paris de Monnet et Tissot (1920, 1926, 1938). En 1938, il donne aussi La Fille aux Tzaud de Jacques-Henri Blanc. Pour son 25e anniversaire, le T. ouvre un concours que gagne Marthe Matter-Estoppey avec La Gerce, trois actes créés au →Théâtre Municipal de Lausanne (15.10.1943), programme complété par Les Quatre Doigts et le Pouce ou la Main criminelle de →René Morax. Pendant la saison 1944/45, le T. donne encore Frontière 45 de Matter-Estoppey. Pendant ses années d’activité, le T. a joué dans plus de septante villes de tous les cantons romands, ainsi qu’à Berne, Bâle, Zurich et en France.

Bibliographie

  • Auguste Huguenin, La Joyeuse Époque du T., Lausanne, [1956].


Auteur: Joël Aguet



Source:

Aguet, Joël: Le Théâtre Vaudois, Lausanne VD, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1934–1935.