Liliane Aubert

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 13.12.1920 Genève, † 31.10.1966 Genève. Sœur de →Leyla A., comédienne.

Après avoir pris des cours de diction d’Irène Martin au Technicum moderne et joué avec Pauline Martin au Théâtre de la Cour Saint-Pierre, A. est engagée par →Maurice Jacquelin à la →Comédie de Genève pour interpréter divers petits rôles (1942/43), puis elle paraît au →Casino-Théâtre de Genève (1943-45) dans plusieurs pièces écrites et mises en scène par →Charlie Gerval et →Alfred Penay: elle est Liseli dans la reprise de Quatre parmi les autres (1943), Béatrice dans Mi-carême (29.12.1943) et Frida Bohnenblust dans Les Horizons bleus (17.11.1944); elle incarne aussi Madeleine dans Les Nouveaux du 6e étage d’→Alfred Gehri mis en scène par →Jean Hort (1944). Elle travaille au →Théâtre de Poche sous la direction de →William Jacques (1951-56) et y interprète entre autres Lisbeth dans Le Plus Heureux des trois de Labiche (1951/52), Loudmilla dans La Quadrature du cercle de Valentin Kataïev (1952/53) et Gwendoline Fairfax dans L’important c’est d’être fidèle de Wilde (1955/56). Puis sous la direction de →Philippe Mentha au →Théâtre de Carouge, elle joue Natalia dans Les Trois Sœurs de Tchekhov (1958). À la Comédie, elle est notamment Violaine dans L’Annonce faite à Marie de Claudel réalisée par →Maurice Jacquelin (1957), puis tient des rôles de jeunes filles qui s’enhardissent, comme Marie dans Le Bal du lieutenant Helt de Gabriel Arout pour Jean Hort (1959), Ania dans La Cerisaie de Tchekhov présentée par →Édouard Nerval (1959), Gasparina Torretta dans C’était pour rire de Pirandello réalisé par →François Simon (1960). Mise en scène par →Charles Apothéloz, elle est Babette à la création en français de Monsieur Bonhomme et les Incendiaires de →Max Frisch (17.9.1959), joue dans Les Chaises de Ionesco (1961-63) aux →Faux-Nez et, au →Théâtre Municipal de Lausanne, incarne Madame Bonacieux dans Les Trois Mousquetaires de Dumas (1959/60), Anna dans Don Juan ou l’Amour de la géométrie de Frisch (1960), crée en français le rôle d’Irène Straub dans Les Physiciens de →Friedrich Dürrenmatt (11.12.1962) et tient le rôle-titre dans Marie Stuart de Schiller (1966). Avec le →Centre Dramatique Romand, elle joue aussi pour →Benno Besson, Philippe Mentha et →Paul Pasquier, qui lui confie le rôle de Viola dans La Nuit des Rois de Shakespeare au →Théâtre de Beaulieu, Lausanne VD (1961). Au →Grand Théâtre de Genève, Genève GE, elle crée le rôle de Suzanne N., l’épouse d’Un banquier sans visage de →Walter Weideli, dans une mise en scène de Jean Vilar (15.6.1964). Pour →Alain Knapp, elle est Teresa Carrar dans Les Fusils de la mère Carrar de →Bertolt Brecht aux Faux-Nez (1966). Au →Nouveau Théâtre de Poche, Genève GE, sous la direction de →Richard Vachoux, elle joue Estelle dans Huis clos de Sartre et se donne la mort un lundi, jour de relâche du spectacle.



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Liliane Aubert, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 90.

Normdaten