Liliane Hodel

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  24.3.1958 Berne.

H. se forme comme actrice à l’→ATT dirigé par →Jacques Gardel à Lausanne (1982-85). En 1986, avec →Dominique Meyer et Philippe Jeanloz, elle fonde le Théâtre a, jouant d’abord principalement avec cette jeune compagnie lausannoise. Sous la direction de Dominique Meyer, elle est la Mère dans True West, puis Carol et la Bonne dans Red Cross (3.7.1986) de Sam Shepard à la Dolce Vita de Lausanne. Elle incarne ensuite pour lui Marie dans Woyzeck de Büchner à l’→Octogone de Pully (1988) et à l’→Arsenic de Lausanne, elle interprète Pollux de La Conquête de la Toison d’or d’après Apollonios de Rhodes (1989) puis Jocaste dans Les Arènes de Thèbes ou Œdipe sacrifié d’après Sophocle (1990). Sous sa conduite, elle donne seule sur la scène du Moulin à Danses Ismène de Yannis Ritsos (1990) et aux anciens Magasins de la Ville de Lausanne, elle tient le rôle de l’Ange-Femme dans Le Sourire au pied de l’échelle d’Henry Miller (1992). Au Musée des Beaux-Arts de Lausanne, elle participe à Clérambault ou la Passion des étoffes de François Conod (1989) et à la →Grange de Dorigny à Bonjour, Monsieur Schlunegger d’après La Vitre, poème dialogué de Jean-Pierre Schlunegger (1991), deux réalisations menées par Philippe Jeanloz. Elle joue aussi pour →Denis Maillefer dans Passage du poète, texte de Ramuz donné d’abord au →Théâtre Les Trois P’tits Tours à Morges (1991). Elle met en scène L’Atelier d’Alberto Giacometti de Genet, présenté à la Grange de Dorigny (1988), de même que La Valse à mille ans de Serge Sandor (14.9.1993) puis Le Bon Dieu de Manhattan d’après Ingeborg Bachmann (1995). Elle réalise ensuite Là où les eaux se mêlent d’après Raymond Carver (1996) et Leïla, ou la jeune fille sans mains de Gilbert Pingeon à Neuchâtel (1999). Elle collabore à Genève avec Armand Gatti pour Voyage en langue Maya (1998) et Les Incertitudes de Werner Heisenberg (1999).



Auteur: Georges Brasey



Source:

Brasey, Georges: Liliane Hodel, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 855–856.

Normdaten