Marblum Jequier

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  18.3.1941 Zofingue AG.

Après avoir suivi des cours donnés par →Paul Pasquier au →Conservatoire de Lausanne, J. fait partie de la première volée de l’→ÉRAD (1960-65) dont elle sort, comme →Martine Paschoud, avec un second prix d’interprétation. Elle s’occupe ensuite essentiellement durant trois ans de l’éducation de ses deux enfants avant de rejoindre le →Centre Dramatique Romand (CDR) de →Charles Apothéloz pour Amerika hurrah de Jean-Claude van Itallie mis en scène aux →Faux-Nez par →Charles Apothéloz (1969). Elle joue ensuite sous la direction de Martine Paschoud dans La Nuit des assassins de José Triana (1969/70), dans Süd Afrika Amen d’Anne Barbey (15.6.1971) et dans Home de David Storey où elle tient le rôle de Marjorie (1971). À la →Comédie de Genève, elle tient le rôle d’Anna, la bonne, dans Monsieur Bonhomme et les Incendiaires de →Max Frisch (1973) et celui de la jeune Sonia dans Oncle Vania de Tchekhov (1974), deux réalisations de →William Jacques. En 1975, elle est Catherine, La Servante d’Évolène de →René Morax que reprend Paul Pasquier au →Théâtre du Jorat, puis en 1976 elle a le rôle-titre dans Yvonne, princesse de Bourgogne de Gombrovicz mise en scène par Martine Paschoud au Centre Dramatique de Lausanne (CDL). Au CDL, elle interprète Nadia Kroupskaïa, la femme âgée de Lénine dans Travesties de Stoppard que monte →André Steiger, création en français à Vidy (13.11.1977), présentée à l’Odéon à Paris (1978). Pour Stuart Seide, elle entre dans le chœur des Bacchantes d’Euripide au CDL (1979) et rencontre à cette occasion →Michel Grobéty qui devient son compagnon. Elle joue pour lui Ingrid dans Peer Gynt d’Ibsen au CDL (1980), puis Marina dans les Cérémonies de l’aube de Carlos Fuentes aux →Arènes d’Avenches (1.7.1983), participe à Des orchidées au clair de lune de Fuentes, à Genève (1988) et à Une visite inopportune de Copi à l’→Arsenic à Lausanne (1990). Sous sa direction, elle présente ensuite au →Théâtre Saint-Gervais un monologue sur les personnes âgées Des marguerites au bout du jour dont elle est l’auteur (26.11.1991), puis elle traduit et adapte Les Perses d’Eschyle, réalisés dans l’Amphithéâtre romain de Martigny (1995), Le Roi Lear de Shakespeare joué au Théâtre du Jorat (1999) et les Mémoires d’Hadrien de Yourcenar, monologue présenté au →Café-Théâtre Barnabé à Servion, puis en France (2001-02). Dès 1990, elle tient des rôles de femmes mûres comme l’intendante Fominichna dans Entre soi on s’arrange d’Ostrovski mis en scène à la Comédie de Genève par →Hervé Loichemol (1990), Choupette dans Les Miettes de Calaferte que réalise →Séverine Bujard au →Théâtre des Amis (1997) ou la Grand-mère dans Les Légendes de la forêt viennoise d’Horváth, spectacle monté par →Joseph Voeffray et →Anne Vouilloz à Lausanne (2000).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Marblum Jequier, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 929.