Marcelle Moynier

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  14.4.1888 Genève, †  11.2.1980 Genève. Petite-fille du fondateur de la Croix-Rouge, Gustave M.

Dès 1904, M. suit les cours de diction de Louise Lavater au →Conservatoire de Genève et fonde La Roulotte, compagnie jouant au bénéfice d’œuvres de bienfaisance (1908). Elle étudie le solfège, la rythmique et le piano avec →Émile Jaques-Dalcroze et collabore avec lui en préparant les groupes d’enfants pour La Fête de juin (1914). À l’→Institut Jaques-Dalcroze, elle reçoit en 1915 le diplôme d’enseignement de la rythmique et y travaille dès l’année suivante. De 1920 à 1930, elle anime en compagnie de Laure Choisy le cabaret-théâtre Le Puceron mauve, dans le cadre des activités du Lyceum Club (société culturelle féminine). Présentés au →Grand Théâtre de Genève en 1926, les spectacles de marionnettes I Piccoli, de Vittorio Podrecca, la décident à fonder son propre théâtre de figurines: les Petits Tréteaux. Elle débute en juin 1930 à la Salle de l’Athénée, à Genève, avec L’Impresario de Mozart et deux adaptations de Laure Choisy, poursuit par six nouvelles réalisations présentées au cours des années trente, une vingtaine durant la guerre, puis ensuite une à deux par an environ. Ses Petits Tréteaux représentent la Suisse à l’Exposition internationale de Paris 1937. En 1939, la salle de répétition, rue de la Madeleine, est réquisitionnée par l’armée, et elle met alors à disposition chez elle, rue Constantin, une salle de 90 places et rebaptise son théâtre →Marionnettes de Genève (1941); elle y est tour à tour auteur, animatrice, directrice de théâtre, adaptatrice et décoratrice. De 1941 à 1965, la compagnie joue des spectacles féeriques, des contes et des pièces de Shakespeare dont La Tempête (1942) et Le Songe d’une nuit d’été (1946). En 1945, M. collabore avec →Ernest Ansermet pour le spectacle Les Tréteaux de Maître Pierre de Manuel de Falla au Grand Théâtre de Genève. Pour ses 90 ans, elle reçoit la médaille d’or de Genève reconnaissante. Ce qu’elle a mis sur pied perdure à travers une association bénéficiant du soutien des pouvoirs publics dans le théâtre ad hoc de l’École Hugo de Senger, salle Moynier.

Bibliographie

  • Thierry Vernet, M. M. Les Marionnettes de Genève, Genève, 1983.


Auteur: Serge M. Zuber



Source:

Zuber, Serge M.: Marcelle Moynier, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1283.

Normdaten