Marco Calamandrei

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  26.8.1957 Fano (I).

Diplômé de la →SPAD en 1985, C. joue d’abord au →Théâtre de Carouge-Atelier de Genève, Carouge GE, et notamment le spadassin Scoronconcolo dans Lorenzaccio de Musset sous la direction de →Séverine Bujard (1986), puis il tient plusieurs rôles dans Don Quichotte d’après Cervantès que réalise →George Wod (1987-89) et Robert Dhéry lui donne le rôle du Maître de cérémonie dans sa pièce Le Chapeau de mon oncle (1991). Séverine Bujard le distribue ensuite dans le rôle de Félix, inquiétant domestique dans Un chapeau de paille d’Italie de Labiche à l’→Octogone de Pully, puis en tournée (1993/94). Pour →Charles Joris, il interprète Lord Montagu dans Marie Tudor de Hugo au →Théâtre Populaire Romand (1994, repris en 1996), puis le Cangaceiro dans Le Testament du chien d’Ariano Suassuna au →Théâtre Am Stram Gram, Genève GE (1995). Au →Théâtre Kléber-Méleau, Renens VD, il est le Docteur Funk pour →Philippe Mentha dans Biographie, un jeu de →Max Frisch (1994). Il tient le rôle de Clothalde, le père de Rosaura dans La vie est un songe de Calderón, qu’→Armand Deladoey met en scène sous l’arche du Pont Bessières à Lausanne (1997). Sous sa direction, il joue aussi dans Tandis que j’agonise d’après le roman de Faulkner à Tir groupé, dans l’ancienne École de chimie de Lausanne (1999), puis incarne Robert dans Le Mensonge de Sarraute à la →Grange de Dorigny (2000). Pour →Mauro Bellucci, il est Malvolio dans La Nuit des Rois de Shakespeare au →Théâtre de l’Orangerie, Genève GE (2000).



Auteur: Nicolas Guex



Source:

Guex, Nicolas: Marco Calamandrei, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 328.