Margarita Sanchez

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  13.4.1957 Ubeda (E).

Danseuse de formation, S. arrive à Genève en 1987 et prend des cours chez →Évelyne Castellino, avec qui elle joue dans le spectacle Couples présenté par la Compagnie 100 % Acrylique au Théâtre de la Traverse à Genève (1989). En parallèle, elle se forme à l’école Serge Martin (1987-89) et joue dans Les Nuits de la folie, montage de textes réalisé par →Serge Martin au →Théâtre du Grütli (1989), puis interprète Tybalt dans Roméo et Juliette de Shakespeare monté par →Jacques Gardel à l’→Arsenic (1990). Son tempérament la destine aux rôles de femmes de caractère comme Jacinta dans Le Village en flammes de Fassbinder mis en scène par Rafael Bermudez au Grütli à Genève (1991) ou l’Usurière dans Rêves d’après Crime et Châtiment de Dostoïevski adapté et réalisé par Eugeniusz Korin au →Théâtre Populaire Romand (1997). Seule en scène, elle donne Julie ou les Tourments d’une âme tiré de la correspondance de Julie de Lespinasse et dirigé par →François Truan au Grütli (1992). En 1993, elle est Lechy Elbernon dans L’Échange de Paul Claudel monté par →Darius Peyamiras à la →Grange de Dorigny à Lausanne (1993). Elle crée deux rôles de mères étouffantes, dans Dorothy d’→Eugène que réalise →Gérard Diggelmann au →Petit Théâtre de Lausanne (27.11.1996) et dans Le Drame de →Chiacchiari mis en scène par →Claude Stratz à la Comédie de Genève (12.5.1997). Pour →Françoise Courvoisier, elle est aussi femme fatale, jouant Rachel dans Vous vivrez comme des porcs de John Arden au Théâtre du Grütli puis au Théâtre Kléber-Méleau (2000-01) ou Grisélidis dans Les Sphynx du macadam de Grisélidis Réal au →Nouveau Théâtre de Poche (15.9.2003). Aux →Marionnettes de Genève, elle travaille comme marionnettiste et conteuse pour Le Buisson ardent mis en scène par →Irina Niculescu (1998, 2002), prêtant sa voix au Bélier dans Varenka monté par →John Lewandowski (1999) et au Roi Gonzague dans La Princesse et l’Écho que réalise →Irina Niculescu (2002). Elle fait partie de la →Ligue d’improvisation suisse depuis 1993. Accompagnée du pianiste et accordéoniste Johnny Walther, elle a réalisé depuis 1994 plusieurs spectacles de chant, dont L’Envers du décor, chansons de la Belle Epoque présentées au Grütli en 2001.



Autrice: Sophie Sallin



Source:

Sallin, Sophie: Margarita Sanchez, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1561.

Normdaten