Mariama Sylla

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 30.8.1970 Genève.

Diplômée de l’→ÉSAD (1996), S. joue durant ses études dans La Deuxième Existence du camp de Tatenberg d’Armand Gatti monté par →Éric Salama au →Théâtre du Garage (1993) et dans le Cabaret d’avant-guerre dirigé par Loulou à la Cave 12 du squat Rhino (1993-98). Elle interprète ensuite Anna, bonne métisse, dans Monsieur Bonhomme et les Incendiaires de →Max Frisch que met en scène →Claude Stratz à la →Comédie de Genève (1995-2001). Durant l’été 1997, elle tient le rôle-titre dans La Fausse Suivante de Marivaux réalisée par →Mauro Bellucci au Château de Penthes. Sous la direction de →Charles Joris au →Théâtre Populaire Romand, à La Chaux-de-Fonds, elle incarne Marie-Ange dans Ton beau capitaine de Simone Schwartz-Bart (1997), repris et augmenté par Les Mémoires d’Isles d’Aimé Césaire (1998). À Genève, elle joue Maribelle dans Ploufft le petit fantôme de Maria Clara Machado que monte →Roberto Salomon au →Théâtre Am Stram Gram (1998), où pour →Dominique Catton, elle crée le rôle de Mung, l’enfant exilée, dans Le Pont de pierre et la peau d’image de Daniel Danis (16.4.1999); elle y donne par ailleurs dès 1998 des ateliers-théâtre pour les enfants. Elle interprète la prometteuse Suzanne Serval dans Les Alphabètes de →Matthias Zschokke créés en français par →Martine Paschoud à la Comédie (18.1.2000), puis incarne Gladys, la jeune fille, dans Les Chinois de Murray Schisgal que réalise →Mathieu Chardet aux →Salons (2000). Elle crée le rôle-titre dans Fantasma, comédie musicale de Max Jendly et Denis Guelpa réalisée dans le cadre d’Expo.02 à Morat (22.5.2002), puis celui de Diboor, l’équivalent d’Ismène, dans Ngoye, adaptation africaine d’Antigone de Sophocle, de et réalisée par →Gilles Laubert au Théâtre Daniel Sorano de Dakar (11.10.2002).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Mariama Sylla, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1785.

Normdaten