Marie Probst

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  4.2.1975 Genève. Fille de →Jacques P., comédien, auteur, et de Liliane Tondellier, éclairagiste.

De 6 à 10 ans, P. participe à trois spectacles du Théâtre du Loup, à Genève et en tournée. Après avoir joué successivement dans Les Trois Sœurs de Tchekhov que mettent en scène →Bernard Meister au →Théâtre du Grütli (1993) et →Matthias Langhoff au Théâtre de la Ville à Paris (1994), elle suit l’École d’art dramatique du Théâtre national de Bretagne (1994-97). Au cours des étés 1994 et 1995, elle est dans plusieurs réalisations de →Frédéric Polier dont Le Roi Lear de Shakespeare et, durant l’été 1996 à Hérisson, au centre de la France, elle joue dans Pour tout de suite et pour toujours, textes de Primo Levi mis en scène par Jean-Paul Wenzel avec les Fédérés de Montluçon. Pour Matthias Langhoff, elle figure à nouveau dans Femmes de Troie d’après Euripide en France et en Suisse tout au long de la saison 1997/98 et dans Don Giovanni de Mozart au →Grand Théâtre de Genève (1999). Elle est Judith, figure de l’Ancien Testament, dans La Route de Boston de son père, qui réalise son propre texte avec Liliane Tondellier au Loup (7.10.1997) et donne de même au →Théâtre de l’Échandole à Yverdon-les-Bains Rencontre sur la neige (1.5.2003), où elle joue avec →Claude Thébert et Popol Lavanchy. En 2000, elle assiste →Philippe Morand pour la mise en scène de Les Forts, les faibles de Jean-Marie Piemme au →Nouveau Théâtre de Poche. En 2001, elle fonde avec Latifa Djerbi la Compagnie Les Faiseurs de rêve et réalise dans ce cadre deux spectacles pour enfants. Au Théâtre de Carouge, elle interprète entre autres une jeune amoureuse romantique anglaise dans Les Qui pro quo de →Rodolphe Töpffer montés par François Rochaix (2004).



Auteur: Joël Aguet



Source:

Aguet, Joël: Marie Probst, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1435–1436.

Normdaten