Michel Beretti

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  26.9.1948 Ambazac (F).

Venant de Grenoble, où il collabore avec le théâtre universitaire, B. rejoint à Genève le →Théâtre Mobile, Genève GE. Il participe notamment à la réalisation de Foutue histoire! Relation des faits accomplis par les révolutionnaires genevois de 1789 à 1795, à la Maison de quartier de la Jonction (30.1.1974). Adaptateur et auteur, il signe notamment avec Philippe Sozzani Vas-y, Léon!, créé dans ce même lieu par Bertrand Theubet (17.11.1976). Dès ces années, il collabore régulièrement avec le metteur en scène →André Steiger. Avec →Bernard Bengloan, il écrit Les Querelles intestines dans le cadre de la Cellule de création du Festival d’Avignon (1976), puis signe Au malheur des dames, réalisé au →Centre Dramatique de Lausanne (15.1.1980). À Genève, Steiger monte Les Précieux surpris par l’amour au Parc La Grange(25.6.1980), puis Casanova (Quasi una fantasia) au →Nouveau Théâtre de Poche, Genève GE (16.1.1986), sujet qu’ils reprennent ensemble plus tard dans Les Bruits de la passion au →Théâtre de l’Orangerie, Genève GE (18.8.1998). Pour Steiger, B. écrit aussi une pièce en forme d’hommage, Le Principe d’incertitude, mis en scène au →Théâtre du Grütli de Genève par Marc Liebens (18.3.2003). Dès ses premiers textes, il manifeste un intérêt récurrent pour les figures et les événements historiques, qu’il interroge notamment dans de nombreux textes de commande sur des personnalités emblématiques de l’histoire suisse: Philippe Suchard, l’industriel chocolatier, spectacle présenté au Parc des Bastions à Genève par →Catherine Sumi (3.6.1980), Dames et demoiselles autour du professeur Amiel, adapté du Journal d’Henri-Frédéric Amiel et réalisé par →Philippe Morand à la Société genevoise de lecture (7.9.1999), Jenny-tout-court, sur la militante communiste et féministe Jenny Humbert-Droz, texte créé par →Yvette Théraulaz au →Théâtre Populaire Romand, à La Chaux-de-Fonds (22.11.2002) et Dunant, centré sur le drame du fondateur de la Croix-Rouge, et déployé à la →Comédie de Genève, Genève GE par →Simone Audemars (11.3.2003). Il écrit aussi divers livrets d’opéra, notamment pour le compositeur Bruno Liberda, Das Ende des Kreises, créé au Théâtre d’Ulm (18.9.1981) et Wieso verschwindet Mozart auf der Reise nach Prag? créé au Badisches Staatstheater de Karlsruhe (1.10.1999). En France, il signe les livrets pour Les Aventures de Sindbad le marin d’Antoine Duhamel et Fawzi Al-Ayedi, présenté à l’Atelier du Rhin à Colmar (1991), L’Ève future composée par Alain Fréron, à Épinay (1993), et Tobias d’André Bon, à Caen (1996). Pour l’Ensemble Contrechamps de Genève, il écrit et met en scène Dérives, composé par Michael Jarrel (1985). Il officie aussi comme dramaturge et conseiller artistique à l’Opéra de Paris (1986-95).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Michel Beretti, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 161–162.