Michel Bouvier

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  10.12.1935 Paris (F). Fils de Georges B., baryton, et de Jane Rolland, soprano, tous deux membres de la troupe de l’Opéra-Comique de Paris.

Baryton-basse, il étudie le chant à Genève auprès de Madame Gardon-Beckmans et avec son père la déclamation et la mise en scène lyrique. Il se perfectionne en suivant les cours de l’Académie internationale du théâtre lyrique à Vichy, où il travaille sous la direction musicale de Serge Baudo. Il commence sa carrière en 1963 et il est régulièrement engagé par le →Grand Théâtre de Genève, Genève GE (1965-81). Il y participe notamment aux représentations intégrales de la Tétralogie (Der Ring des Nibelungen) de →Richard Wagner (1975) et chante dans une quarantaine d’ouvrages de compositeurs les plus divers, de Mozart à Kurt Weill. Il y tient, entre autres, les rôles du spadassin Sparafucile dans Rigoletto de Verdi, Wagner dans Faust de Gounod, Cesare Angelotti dans Tosca de Puccini et Pennybank Bill dans Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny de Weill et →Bertolt Brecht. À son répertoire encore, Raimondo dans Lucia de Lammermoor de Donizetti, Nourabad dans Les Pêcheurs de perles de Bizet, le Roi Arkel dans Pelléas et Mélisande de Debussy, ainsi que Vitellius dans Hérodiade et Des Grieux dans Manon, deux œuvres de Massenet. Par ailleurs, il incarne le rôle de Don Basilio dans Il barbiere di Siviglia de Paisiello lors de représentations données dans la cour de l’Hôtel de Ville de Genève (1972). Il se produit régulièrement dans de nombreux théâtres lyriques français, notamment à Bordeaux, Dijon, Nice, Nantes et Toulon ainsi qu’à Monte-Carlo. Il chante dans Le Roi d’Ys de Lalo au Festival de Carpentras (1984) et joue Ramon dans Mireille de Gounod au Festival de Vaison-la-Romaine. Il mène parallèlement une activité de concertiste pour laquelle on fait appel à lui notamment en France et en Allemagne.



Auteur: Jacques Tchamkerten



Source:

Tchamkerten, Jacques: Michel Bouvier, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 255.