Michel Fidanza

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  14.8.1944 Romont FR.

Après un apprentissage de pâtissier, F. suit à Lausanne l’→ÉRAD (1964-67) et figure dans La Muraille de Chine de →Max Frisch, créée en français par →Charles Apothéloz au →Théâtre de Beaulieu (12.4.1967) puis présentée en Suisse et au Canada. À la suite de cette réalisation, il joue avec le →Théâtre de Carouge à Genève le jeune déserteur Kostas dans Capitaine Karagheuz de →Louis Gaulis (1968), participe à la création de La Serrana de José Herrera Petere au →Théâtre Pitoëff, Genève GE (31.1.1969) et interprète l’amoureux Léandre dans Le Médecin malgré lui de Molière (1969), trois mises en scène de →Philippe Mentha. Il travaille alors principalement au →Centre Dramatique de Lausanne (CDL), jusqu’en 1989, d’abord sous la direction de Charles Apothéloz dans Le Roi nu de →Bernard Bengloan d’après Evguéni Schwartz (8.1.1970) et dans Comment Monsieur Mockinpott fut libéré de ses tourments de Weiss (1970). Il y tient plusieurs rôles de commedia dell’arte dans des réalisations d’→Angelo Corti, interprétant Octave dans Les Fourberies de Scapin de Molière (1973), Carlotto dans Les Amants timides de Goldoni (1979), rôle qu’il reprend au Théâtre de Carouge pour Patrick Lapp (1993) et dans Les Archanges ne jouent pas au flipper de Dario Fo (1980). Au CDL, il participe à la création par →Michel Grobéty de deux pièces de Louis Gaulis: Le Singulier Combat du chevalier Gaspard au →Festival de la Cité, Lausanne VD (17.6.1977) et Les Césars du cirque Suétone au →Théâtre de Vidy (24.1.1978). Il joue aussi dans Yvonne princesse de Bourgogne (1976) et dans La Moscheta de Ruzante, deux mises en scène de →Martine Paschoud (1980). En 1986 au Théâtre de Carouge, il interprète le cardinal Valori dans Lorenzaccio de Musset et Pablo Gonzales dans Un tramway nommé désir, deux réalisations de →Séverine Bujard. Au →Théâtre Kléber-Méleau, Renens VD, il est en particulier un patelin valet Sosie dans Amphitryon 38 de Giraudoux que monte Philippe Mentha (1999) et au →Théâtre Vidy-Lausanne, il joue un médecin dans Comment ça va, Zassetski? d’après Alexandre Luria adapté et mis en scène par Michel Voïta (2000). Au CDL, il réalise La Nuit des assassins de José Triana (1982), puis pour le →Festival de la Cité de Lausanne, il présente deux pièces de Slawomir Mrożek, Strip-tease et En pleine mer (1984), puis La Savetière prodigieuse de García Lorca (1987). Il monte plus tard Un certain Plume d’après Henri Michaux au →CPO à Lausanne (1997) et Le 1er d’Horowitz à la →Grange de Dorigny (2003). Au cinéma, il tient entre autres le rôle de Vogel, l’apprenti flic dans La Lune avec les dents de →Michel Soutter (1967) et celui du libraire Isaac Hignou dans Fin de siècle de Claude Champion (1998).



Autrice: Claude-Anne Borgeaud



Source:

Borgeaud, Claude-Anne: Michel Fidanza, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 586, voir figure p. 586.