Michel Toman

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  28.6.1957 Vevey VD.

Après quelques années d’études en lettres puis en sciences politiques à l’Université de Lausanne (1977-80), T. entre en 1981 à la →SPAD, dont il sort diplômé en 1984. Il travaille ensuite souvent avec deux de ses professeurs, →André Steiger et →Michel Voïta. Sous la direction de Steiger, il interprète au →Centre Dramatique de Lausanne, Jacques Vautrin, le héros balzacien, dans Le Reste de Philippe Sozzani (7.5.1985), puis il est le hérault Talthybios dans Les Troyennes d’Euripide (1986) et le récitant Archibald dans Les Nègres de Genet (1988). Auprès de Voïta, il occupe la fonction d’assistant, puis de collaborateur artistique à la mise en scène pour Le Combat des cerveaux d’après Strindberg (1984) et Lieutenant Gustl de Schnitzler (1990) au →Nouveau Théâtre de Poche (NTP) et à Vevey pour Imprécation dans l’abattoir de Michel Deutsch à l’Hôtel des Trois Couronnes (1993) et Bérénice de Racine où il tient le rôle d’Antiochus, une production de l’Atelier de formation continue Scanavin (1994). Au NTP, il interprète aussi pour →Daniel Wolf le journaliste Alfredo Cantavalle dans Vêtir ceux qui sont nus de Pirandello (1987) et joue masqué le Charpentier Quince dans Sans titre de García Lorca mis en scène par →Jean-Louis Hourdin (1993). Pour →Simone Audemars, il tient le rôle-titre dans Ajax de Sophocle donné à Lausanne dans un local d’Édipresse en réfection (1994), joue le Père jésuite dans Comprendre un peu est chose nécessaire de Griselda Gambaro présenté à l’ancienne Galerie Aparté (20.7.2001), puis crée les rôles d’Hyacinthe Ruchonnet dans Les Bains de Lucques au →Festival de la Cité (7.7.2000) et du politique Gustave Moynier dans Dunant à la →Comédie de Genève (11.3.2003), deux pièces de →Michel Beretti. Il développe avec Michel Voïta, Galilée, un programme d’occupation temporaire et de cours destiné aux professionnels du spectacle vivant et de l’audiovisuel momentanément sans emploi, soutenu par l’Organisation suisse d’entraide ouvrière (OSEO); il en est le responsable artistique et de la formation (1995-2000). Il est président du →Syndicat suisse romand du spectacle (1998-2001). Depuis 1986, il est chargé de cours à la SPAD dont il prend la direction (2001-04).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Michel Toman, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1954.

Normdaten