Nathalie Boulin

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  28.5.1971 Lausanne VD.

Entrée à la →SPAD après un apprentissage en pharmacie, elle obtient son diplôme et le prix d’interprétation féminine (1995). Elle débute au →Théâtre du Grütli, Genève GE par deux rôles de jeunes filles au malaise latent: Irène dans Mardi ou la mutique Sheila dans Maison d’arrêt, deux pièces d’Edward Bond que réalisent →Joseph Voeffray et →Anne Vouilloz (1996). Pour →Denis Maillefer, elle incarne à l’→Arsenic une Léna naïve et expansive dans Léonce et Léna de Büchner (1996), puis la jeune Ania dans La Cerisaie de Tchekhov (1998). →Dominique Catton l’engage ensuite pour trois spectacles au →Théâtre Am Stram Gram, Genève GE: elle est ainsi Marie, l’aînée dans Lapin Lapin de Coline Serreau (1998), la sœur aînée dans La Belle et la Bête (1999-2002) et participe au montage de poèmes et de chants Soyez poli M. Prévert (1999). Avec →Andrea Novicov, elle joue dans Encore un faible son, montage sur l’Holocauste à la →Grange de Dorigny (1997) et Oniropolis d’après Italo Calvino au →Festival de la Cité de Lausanne (1997), puis elle tient le rôle féminin de La Chasse aux rats de Turrini au →Théâtre 2.21, Lausanne VD (1999). Pour le →Théâtre Claque, Lausanne VD, elle interprète Qu’est-ce qui cloche chez elle? de Wendy Harmer, monologue qui traite de l’anorexie mis en scène par →Geoffrey Dyson au →Théâtre Benno Besson, Yverdon-les-Bains VD et en tournée en Suisse (23.2.2000), puis elle est Helen et Sybil, dans Décadence de Steven Berkoff au Festival de la Cité (2001). Au →Théâtre Saint-Gervais, Genève GE, elle participe à ¡Ubu! d’après Jarry monté par →Oskar Gómez Mata (2000-01).



Autrice: Magali Delavelle



Source:

Delavelle, Magali: Nathalie Boulin, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 254.