Nina Faliero

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 10.4.1877 Naples (I), † 1.4.1946 Genève. Pour l’état civil Maria-Anna Starace. ∞ 26.12.1899 →Émile Jaques-Dalcroze.

F. grandit à Genève, où elle travaille sa voix avec Mme Deytard-Lenoir, pédagogue alors réputée. Elle part ensuite pour Paris et se perfectionne avec Gabrielle Krauss, puis, revenue à Genève, étudie avec Jaques-Dalcroze. Elle se fait bientôt connaître comme soprano lyrique dans plusieurs villes d’Europe: Paris, Bruxelles, Londres, Berlin. Elle figure parmi les premiers interprètes, en pays francophones, de Richard Strauss et surtout de Gustav Mahler, dont elle chante la partie de soprano de la Quatrième symphonie et divers lieder dans des traductions françaises de Jaques-Dalcroze. Promise à une brillante carrière, elle s’efface néanmoins progressivement derrière celle de son mari, dont elle est l’interprète privilégiée, et limite ses apparitions publiques aux œuvres de ce dernier, pour la plupart pensées pour sa voix, comme par exemple le cycle de huit scènes lyriques pour soprano et orchestre Tragédie d’amour qu’elle crée lors de la Fête des musiciens suisses à Neuchâtel sous la direction du compositeur (27.5.1906). Elle se fait surtout remarquer par la création du rôle de Rosette dans l’opéra-comique Les Jumeaux de Bergame de Jaques-Dalcroze créé au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles en mars 1908 sous la direction de Sylvain Dupuis. Elle est la soliste de Festspiele genevois dont La Fête de juin créée à Genève sous la direction de Jaques-Dalcroze (2.7.1914), la Fête de la jeunesse et de la joie (7.6.1923), et chante aussi les premiers rôles dans le spectacle musico-plastique Les Premiers Souvenirs créé à l’Institut Jaques-Dalcroze (22.6.1918) et dans la féerie enfantine Le petit roi qui pleure donné pour la première fois au →Grand Théâtre de Genève, Genève GE (21.2.1932). Elle cesse vers 1937 les activités qu’elle conservait encore dans le domaine du concert. Il ne semble pas qu’elle ait laissé d’enregistrement.



Auteur: Jacques Tchamkerten



Source:

Tchamkerten, Jacques: Nina Faliero, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 555.

Normdaten