Patricia Bopp

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

B. étudie le piano et suit des cours de danse, notamment au Conservatoire de Genève, durant plus de dix ans. Après la licence en droit qu’elle obtient à l’Université de Genève, un semestre à l’→ÉSAD, des stages au Théâtre Nowy à Poznan en Pologne et à Paris à l’École Florent, elle joue en 1988 Cassandre dans La Guerre de Troie n’aura pas lieu de Giraudoux que met en scène →Philippe Lüscher au →Théâtre de l’Orangerie, Genève GE à Genève. En 1990, elle participe à la première réalisation du →Théâtre du Garage, Genève GE. En 1992, elle est Ritsuko dans L’Arbre des tropiques de Mishima monté par Ann Kathrin Graf à la Maison de quartier de la Jonction. Puis →Denis Maillefer lui fait travailler un monologue extrait du Boucher d’Alina Reyes, qu’elle présente dans le cadre d’Hôtel O au →Festival de la Cité à Lausanne (1994) et reprend en 1997 en allemand au Théâtre Satiricon de Brême. Elle tient aussi pour lui le rôle poignant de la Sœur dans Roberto Zucco de Koltès à l’→Arsenic (1995) et joue dans Les Jours de suie avec le Duo Mato, au →Théâtre 2.21, Lausanne VD puis en tournée (1996). À →La Bâtie-Festival de Genève, Genève GE, elle participe à Paysages intérieurs spectacle poétique réalisé par →François Rochaix (1996). Elle a ensuite le rôle de Lavinia dans Titus Andronicus de Shakespeare monté par →Valentin Rossier au →Théâtre du Loup, Genève GE (1996), celui de Sonia dans Capitaine Karagheuz de →Louis Gaulis sous la direction de →Philippe Mentha au →Théâtre Kléber-Méleau, Renens VD (1997) et celui de Polia dans Ciment de Heiner Müller que signe →Gianni Schneider à l’Arsenic (1998). Au →Théâtre de Carouge, elle joue la Femme dans Des souris et des hommes de Steinbeck réalisé par Blaise Piguet (1999) et Béatrice dans Vu du pont d’Arthur Miller que met en scène →Michel Rossy (2000). Elle travaille aussi pour la télévision et le cinéma où elle tient notamment le rôle féminin principal (Lola) dans Sept fugitifs (1992) et Chronique (1996), deux longs métrages de Pierre Maillard.



Autrice: Magali Delavelle



Source:

Delavelle, Magali: Patricia Bopp, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 240–241.