Petithéâtre, Sion VS

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Petite salle d’accueil et de production

Fondé en novembre 1975 sous l’impulsion de la Municipalité et de la Bourgeoisie de Sion, le Théâtre de Poche est installé dans une cave privée mise à disposition par le docteur Jacques-Arnold de Kalbermatten. Après quatre premiers mois d’existence, le lieu adopte le nom de P. En 1975, sa direction est assumée par Christian Holzer et →Jacques de Torrenté qui signe là ses premières mises en scène professionnelles avec notamment en 1976 La Demande en mariage de Tchekhov et La Fosse commune de →Fernand Berset. Durant presque vingt ans, Holzer assume seul quasi bénévolement la direction du P. (1976-97), qui déménage en septembre 1990 dans l’ancienne petite Chancellerie, appartenant à la Commune. Au P. sont notamment réalisés Le Journal d’un fou de Gogol joué par Jean-René Dubulluit (1977), Stratégie pour deux jambons de Raymond Cousse par →Jean-Luc Bideau (1980), Alexina B. dite Abel Barbin d’après Barbin, par →Anne Vouilloz et →Joseph Voeffray (1992) et Play Strindberg de →Friedrich Dürrenmatt mis en scène par →Daniel Wolf (1994), Bérénice de Racine par →Michel Voïta (1994), La Voix humaine de Cocteau par →Michel Toman (1996), La Poudre de sourire de Marie Métrailler par →Jean-Gabriel Chobaz (1997), Alma Mahler de Françoise Lalande par Gianni Notaro (2001). Là, le →Théâtre des Osses crée Solange et Marguerite de →Jean-Pierre Gos (14.3.1980), Geneviève Guhl réalise Retourne-toi qu’elle écrit avec →Jacques Guhl (28.9.1994) et →François Marin monte Quand je serai grand…textes de Noëlle Revaz (22.2.2002). En 1997, Christophe Daverio prend la direction du P., qui engage à temps partiel un technicien dès 1998. Le lieu oriente sa programmation vers l’humour et la création de spectacles musicaux. Dès 1978, des cours d’expression théâtrale y sont dispensés sous la responsabilité de Pascal Dayer, d’Anne Theurillat puis, dès 1986, de Françoise Gugger.

Données techniques

1° adresse, Vieux-Collège 16. Cave voûtée. Scène de 4 m. sur 4 m. 2° adresse, Vieux-Collège 9, maison du XVIIe siècle sur deux étages, rénovée et transformée en théâtre par François de Wolff. Jauge de 65 places. Cave voutée. Scène: 4 m. 60 x 5 m. 80. Hauteur maximale du gril: 4 m. 80.

Bibliographie

  • "De la petite Chancelerie au P.", in Bulletin de Sedunum nostrum n° 45, 1990.


Autore: François Marin



Source:

Marin, François: Petithéâtre, Sion VS, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1397–1398.