Philippe Laudenbach

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  31.1.1936 Bourg-la-Reine (F). Neveu de Pierre Fresnay, comédien. ∞ 1965 →Francine Walter, comédienne.

Élève d’Henri Rollan et de Fernand Ledoux au Conservatoire d’art dramatique de Paris (1960-62), L. joue notamment sous la direction d’Yves Gasc, qu’il accompagne dans une tournée aux États-Unis du Tartuffe de Molière. Proche de l’acteur et metteur en scène Laurent Terzieff, il partage souvent la scène avec lui et Pascale de Boysson dans des jeux de contrastes et de pouvoir. Au Lucernaire, il joue ainsi Sganarello dans Rubezahl, scènes de Don Juan de Milosz (7.9.1973). À la Salle Gémier, il interprète Indi, un avocat trentenaire, étriqué et maladroit dans Le Pic du bossu de Mrożek (20.11.1979), auteur dont il crée aussi en français le personnage du Réfugié dans L’Ambassade, au Petit-Rond-Point (8.10.1982). Au Théâtre 13, avec Terzieff, il joue notamment David dans Guérison américaine de James Saunders (28.9.1984) et au Théâtre des Variétés, il est le commissaire Spanò dans Le Bonnet du fou de Pirandello (1997). En Suisse, il est au →Théâtre du Jorat le Conteur dans Le Roi David de →René Morax et →Arthur Honegger mis en scène par Julien Bertheau (1971), puis →Gérard Carrat lui confie le rôle-titre dans Le Chevalier de Grandson d’Henri-Charles Tauxe (3.6.1978). Il travaille aussi pour le Centre Dramatique de Lausanne et →Charles Apothéloz, qui l’engage d’abord pour le rôle d’Alain, aux côtés d’→Harriett Kraatz, dans Les Quatre Saisons de Wesker (1974), puis pour interpréter Mikhaelos dans La Comédie des esprits de Meran Mellerio (21.1.1975). Au →Nouveau Théâtre de Poche, il participe à Jacques et son maître de Kundera réalisé par →François Germond (1982), puis il forme avec Francine Walter le couple fantomatique de Jacques et Suzanne Necker dans Staël, communauté européenne d’→Yves Laplace créé par →Hervé Loichemol (16.5.1989). Au cinéma sous la direction d’Alain Resnais, il joue les rôles de Robert dans Muriel (1963) et de Michel Aubert dans Mon oncle d’Amérique (1980). Il tourne aussi pour François Truffaut dans Vivement dimanche, où il interprète Clément (1983), pour Arnaud Despléchin dans La Sentinelle, où il est le Prêtre (1992) et aussi pour Édouard Baer dans La Bostella (1999).



Autrice: Françoise Dubor



Source:

Dubor, Françoise: Philippe Laudenbach, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1086.