Philippe Saire

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  11.12.1959 Alger (F, actuellement DZ).

Formé à la danse classique et moderne en Suisse romande, dès 1977 chez →Philippe Dahlmann, à partir de 1980 chez →Noemi Lapzeson, ensuite chez →Diane Decker (1982), S. suit à Paris des stages d’Anne Dreyfus, Peter Goss, Robert Kovitch (1982-84). En 1985, il participe à la réalisation de Romance en stuc de Daniel Larrieu au Festival d’Avignon. Il fonde en 1986 sa propre compagnie, implantée à Lausanne, et commence un travail de chorégraphe qui s’inscrit dans le courant de la nouvelle danse française des années quatre-vingt. Les pièces qu’il présente ici sont diffusées internationalement, comme Encore torride au →Théâtre Municipal de Lausanne (1986), 3 x rien à l’→Arsenic (1987), Ah! Finir... à l’Arsenic (1989), L’Ombre du doute au Centre culturel suisse à Paris (1989), Don Quixote à l’Arsenic (1990), Vie et mœurs du caméléon nocturne au →Festival de la Cité à Lausanne (1991), La Nébuleuse du Crabe à l’Arsenic (1994), Le Palindrome au →Théâtre Sévelin 36 (1995), Étude sur la légèreté au →Theater­haus Gessnerallee à Zurich (1998), La Haine de la musique au →Luzerner Theater (2000), Impostures à Sévelin 36 (2001), Les Affluents au Luzerner Theater (2001). Il chorégraphie Jour de fuite, solo qu’il interprète à Sévelin 36 en 2003. La même année, il monte [Ob]seen au Festival Le Temps d’aimer à Biarritz. Il produit avec sa compagnie des spectacles de rue comme Square Dance (1998), présenté dans quatorze villes suisses, et Cartographies (2002), interventions chorégraphiques à Lausanne. En 1995, il inaugure avec sa compagnie un nouveau lieu de résidence, principalement, puis uniquement réservé à la danse, le Théâtre Sévelin 36, à Lausanne. Jean-Marie Bosshard, architecte, signe les scénographies et lumières des spectacles (1987-2000). S. reçoit en 1987 le prix jeunes créateurs de la Fondation vaudoise pour la promotion et la création artistiques, puis le grand prix en 1998 de cette même fondation. Il est lauréat du prix d’auteur, aux VIe Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, pour Étude sur la légèreté (1998). Il est membre du comité de l’Association faîtière suisse des professionnels de la danse (→SDT) depuis 1999 et membre fondateur de l’→Association vaudoise de danse contemporaine (AVDC).

Bibliographie

  • P.S., Collection Cahier d’artistes Pro Helvetia, 1998.


Autorin: Lisa De Rycke



Source:

De Rycke, Lisa: Philippe Saire, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1552–1553, voir figure p. 1553.

Normdaten