Pierre Arbel

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 15.3.1946 Rolle VD.

Architecte de formation, A. fait du théâtre en amateur, puis entame un parcours professionnel dès 1970 au →Centre Dramatique de Lausanne CDL, Lausanne VD, et devient membre de la troupe du →Théâtre Populaire Romand (TPR), La Chaux-de-Fonds NE (1972-76), où il est en particulier le jeune lieutenant Wilhelm dans l’adaptation de L’Amant militaire de Goldoni réalisée par →Charles Joris (1973). Avec le →Théâtre de Carouge-Atelier de Genève, Carouge GE, il joue notamment dans La Résistible Ascension d’Arturo Ui de →Bertolt Brecht que met en scène →François Rochaix (1976), dans Le Dossier de Tadeusz Rozewicz dirigé par →Michel Kullmann (1977) et dans Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, où il interprète l’amoureux Lysandre sous la direction de →Martine Paschoud (1979). À la →Comédie de Genève, Genève GE, il joue aussi Émile Tavernier dans Un chapeau de paille d’Italie de Labiche dirigé par →Angelo Corti (1980), puis au →Théâtre Kléber-Méleau, Renens VD interprète plusieurs rôles dans La Maison d’os de Dubillard mis en scène par →Philippe Mentha (1981). Dès 1981, A. se distingue surtout dans le répertoire de café-théâtre et de théâtre musical. Alain Morisod voit son one man show J’aime le music-hall et l’engage pour la →Revue annuelle au →Casino-Théâtre de Genève, Genève GE à laquelle il participe ensuite régulièrement (1982-98). Il forme par ailleurs un duo avec la chanteuse et comédienne →Bérengère Mastrangelo pour plusieurs spectacles dont Tendrement (1982-84). Il collabore aussi avec le →Théâtre Mobile, Genève GE: dirigé par →Jean-Charles Simon, il a le rôle-titre dans Chantecler d’Edmond Rostand, au Grand Café du Grütli (1984), interprète Nestor dans Irma la douce d’Alexandre Breffort et Marguerite Monod à l’ancien Palais des expositions (1986), puis joue Lagardère dans Le Bossu adapté par →Pierre Naftule d’après Paul Féval, à la Salle communale des Eaux-Vives (1988). Il est aussi Jean-Luc dans Grisélidis d’après Grisélidis Réal, mis en scène au →Théâtre du Grütli, Genève GE par →Françoise Courvoisier (1993). Au →Théâtre Municipal de Lausanne, Lausanne VD il tient le rôle d’Higgins dans My Fair Lady de Frederick Loewe dirigé par Jean-François Monot et Alain Marcel, production longtemps tournée en France et en Belgique (1994-98). En 2001, il joue dans Les Fantastiques, comédie musicale de Tom Jones et Harvey Schmidt réalisée par →Roberto Salomon au →Théâtre de l’Orangerie, Genève GE. Pour Philippe Mentha à Kléber-Méleau, il incarne des personnages désabusés et élégants dans Vincent et l’amie des personnalités de Musil (2003) ou dans La Mouette de Tchekhov (2004).



Autrice: Juliane Bourgeois



Source:

Bourgeois, Juliane: Pierre Arbel, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 64.

Normdaten