Pierre Boulanger

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  9.10.1928 Saint-Aubin NE, † 28.10.1978 Mézières VD. De son vrai nom Pierre Henri Hostettler; fils d’Arnold, boulanger. ∞ 1955 Mousse Neuen­schwander, comédienne et écrivain.

Diplômé de la section d’art dramatique du Conservatoire de Neuchâtel (1942), B. suit les cours de théâtre de Lucien Raimbourg à Paris. Il y poursuit sa formation à l’école de mime d’Étienne Decroux, et présente en Europe sous l’égide de l’Alliance française un spectacle de mimes, poèmes et chansons Le Marchand d’images (1953). Dès 1954, il joue aux →Faux-Nez où, sous la direction de →Charles Apothéloz, il est notamment Clophas dans Le P’tit Bonheur de Félix Leclerc (1955), le Chevalier de Costa Rica dans Les Quatre Doigts et le Pouce de →René Morax (1955), Bordure dans Ubu roi de Jarry (1956) et Clov dans Fin de partie de Beckett (1958). Avec les Faux-Nez, il participe aussi à la création de La Fête des vignerons de la Côte de →Franck Jotterand (18.10.1955), de Musique de tambour de →Fernand Chavannes (15.7.1956) et imagine un extraordinaire personnage de bonimenteur, Le Merle, pour Justice dans la rue de Jotterand (11.7.1959). Au →Théâtre Municipal de Lausanne, il est Planchet dans Les Trois Mousquetaires d’après Dumas (1959), Antoine dans Soldats de papier de Jotterand (10.3.1960) et assiste Apothéloz pour la mise en scène de Don Juan ou l’Amour de la géométrie de →Max Frisch (1960). Par ailleurs, il joue au →Théâtre du Petit-Chêne, Lausanne VD, Tom dans La Ménagerie de verre de Tennessee Williams mise en scène par →Alfred Penay (1954) et Horst dans Agnès de Frisch mise en scène par →Marcelle de Kenzac (1958). Dès 1955, il devient avec sa femme Mousse producteur radio des émissions poétiques Marchands d’images. Ensemble, ils présentent de nombreux spectacles poétiques à travers l’Europe (1960-78). En 1985, un Concours francophone de poésie est fondé qui porte son nom.



Autrice: Sylvie Johner



Source:

Johner, Sylvie: Pierre Boulanger, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 253–254.