Raoul Teuscher

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  16.1.1963 Lausanne VD.

Diplômé de la →SPAD (1988), T. joue d’abord au Théâtre de L’Échappée à Liège sous la direction d’→André Steiger dans La Vie de Galilée de →Bertolt Brecht, où il tient entre autres rôles celui du Pape Barberini (1989). Mis en scène ensuite par Dominique Pitoiset, il est le marquis Clitandre dans Le Misanthrope de Molière au Parvis St-Jean à Dijon (1990-91) et participe à Timon d’Athènes de Shakespeare à l’Espace Mal­raux de Chambéry (1991/92). À Mulhouse, pour Élisabeth Marie, il dit le monologue Le Funambule de Genet (1990), puis joue le Baratineur Erié Smith dans Hughie d’O’Neill (1992). Il tient ensuite plusieurs rôles comiques dans L’Eunuque de Zanzibar de Cami réalisé par →Geneviève Pasquier et →Nicolas Rossier au →Théâtre Vidy-Lausanne (1993). Au →Théâtre Kléber-Méleau, il interprète le domestique arabe Aziz dans Le Retour au désert de Koltès que présente →Philippe Mentha (1993) et, dirigé par →Nelly Borgeaud, le bel esprit Trissotin dans Les Femmes savantes de Molière (1994). Il poursuit ainsi, alternant les personnages d’élégants distingués et de goguenardes figures du peuple. À la →Comédie de Genève, il est Hartmann, l’ami égrillard, dans Fantasio de Musset mis en scène par →Claude Stratz (1995-96). Il participe à la création sur le mode clownesque de 10 - Le livre des machines de et réalisé par →Olivier Chiacchiari au →Théâtre Saint-Gervais (29.10.1996). Avec la compagnie de l’→Organon, il joue deux pièces de →Georg Kaiser, interprétant Leguerche, le garçon boucher dans Octobre réalisé par →Simone Audemars et le rôle-titre dans Krehler secrétaire monté par André Steiger au →Théâtre de Vevey (1997). Au →Théâtre Am Stram Gram pour →Dominique Catton, il est le Duc d’Orsino dans La Nuit des Rois de Shakespeare (1997) et Trivelin dans Arlequin poli par l’amour de Marivaux (1998). Cette même année, il joue Milord Arthur dans Pamela de Goldoni sous la direction d’→Hervé Loichemol au Théâtre du Châtelard, à Ferney-Voltaire et un des trois hommes du peuple dans La Tragédie de Coriolan de Norman Chaurette, d’après Shakespeare, mise en scène par →Joël Jouanneau au Théâtre de l’Athénée à Paris et à la Comédie de Genève. Il participe à Lovay comme un serpent, voyage dans l’univers de Jean-Marc Lovay réalisé par →Joseph Voeffray et →Anne Vouilloz en l’Arche du Pont Bessières à Lausanne (1999) et crée le rôle du financier Yves dans Terrain vague avec dame de Corinne Desarzens au →Festival de la Cité (2.7.1999). À l’→Arsenic, il est le juge Pierre de L’Hôpital dans La Plaie et le Couteau d’Enzo Cormann (1999), l’apparatchik Popolitipov dans Slaves! de Tony Kushner (2001), au →Théâtre 2.21, le pur Aliocha dans La Légende du grand inquisiteur d’après Dostoïevski (2000) et le tortionnaire Nick dans Un pour la route de Pinter au →Théâtre du Grütli (2000-01), quatre réalisations de →François Marin. Il tient aussi des rôles d’autorité avec beaucoup de violence contenue comme le Conseiller Brack dans Hedda Gabler d’Ibsen que met en scène Brigitte Jaques à la Comédie (2000), le Président dans L’Arriviste de Stig Dagerman monté par →Martine Charlet à l’Arsenic (2000) et pour →Gianni Schneider, il tient le rôle-titre dans Titus Andronicus de Shakespeare à la →Grange de Dorigny (2001). Il réalise ensuite le monologue Qui dit coac?, montage de textes de Jean-Claude Brisset, au Théâtre de la Grenade à Genève (2002). Au Théâtre des Amandiers de Nanterre, il crée le rôle du Lieutenant dans Les Sacrifiées de Laurent Gaudé que met en scène Jean-Louis Martinelli (5.3.2004).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Raoul Teuscher, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1834–1835, voir figure p. 1834.

Normdaten