René Habib

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  17.1.1911 Genève, † 21.8.1987 Genève. ∞ 28.6.1956 →Isabelle Villars.

Dentiste de formation, H. est comédien amateur (1928-46) puis passe professionnel en entrant au studio de Radio-Genève comme interprète et metteur en ondes. Au théâtre, il joue notamment Lucien Ravonet au côté de →Michel Simon, dans la tournée de "Marqué défendu!", une comédie de →Marcel Rosset mise en scène par →Charlie Gerval (1948). Dans les années soixante, la →Comédie de Genève lui confie plusieurs mises en scène d’œuvres classiques. Avec la collaboration de l’helléniste André Hurst qui signe la musique, il réalise deux pièces d’Euripide adaptées par André Bonnard, Iphigénie à Aulis (1962) et Alceste avec laquelle il présente Un condamné nommé Socrate, texte qu’il écrit d’après Platon (13.10.1965). Il monte ensuite Andromaque de Racine, une production estivale du →Nouveau Théâtre de Poche présentée dans la cour de l’Hôtel de Ville, puis accueillie à la Comédie (1967), où il dirige aussi Amphitryon 38 de Giraudoux (1969). À cette époque, il entame une collaboration d’une vingtaine d’années avec la société théâtrale d’amateurs →L’Écho de Vernier et la chorale qui lui est attachée. Dans ce cadre, il monte notamment des œuvres de théâtre musical, comme La Servante d’Évolène (1966) et Aliénor (1975), de →René Morax, ou L’Opéra de quat’sous de →Bertolt Brecht (1970). Dès 1946, il prête deux fois par mois durant trente-cinq ans sa voix profonde et tranquille à Roland Durtal, détective amateur inspiré des Aventures de Roland Durtal de la série Énigmes et Aventures, émission policière de Radio-Genève puis de Radio-Sottens, dont les principaux auteurs sont d’abord Marcel de Carlini (1946-57) et Georges Hoffmann (1946-63), avant que son épouse, Isabelle Villars, prenne le relais du premier, brièvement en alternance avec →Jacques Bron (1953-55), puis seule (1957-85). Il est nommé Chevalier des palmes académiques de la République française (1961). Créée à sa mémoire en 1989, la Fondation R. H.-Isabelle Villars récompense chaque année le meilleur élève diplômé de l’→ÉSAD.



Autor: Éric Eigenmann



Source:

Eigenmann, Éric: René Habib, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 779–780.

Normdaten