Revue du Casino-Théâtre, Genève GE

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Spectacle satirique annuel dès 1892

La R. est composée de sketchs dont le propos épingle les faits de politique locale ou fédérale des mois précédents, alternant avec des chansons et des séquences dansées, où interviennent le groupe des "girls". Elle se crée et se joue, généralement au printemps, au Casino de l’Espérance, nommé ensuite →Casino-Théâtre de Genève, chaque saison ou presque (1892-1902, 1905-14, 1919, 1921, 1923-87, 1990-2004); une seconde revue se donne certaines années en automne (1895, 1932-34, 1936-37, 1990). La première d’entre elles, Tout Genève à l’Espérance, est commandée à Oscar Sachs et Émile Delphin par le propriétaire du Casino, Henriot, qui en écrit lui-même plusieurs, avec Delphin (1895-99) puis Charles Martinet (1901-02, 1905-12). La revue de 1894 est signée Henri Christiné et a pour acteur principal Félix Mayol, alors à ses débuts. En 1903, →Fradel père achète et prend la direction de ce lieu; il y perpétue la revue avec l’aide de son fils →Alfred Fradel, auquel il revend l’établissement en 1909. La revue de 1919 est de Willy lui-même. Dans l’entre-deux-guerres, la R. est écrite par Ruy Blag, c’est-à-dire le Genevois Marius Berthet (19.5.1898-2.2.1963). Dès avril 1927 avec C’est hippique, pour plus de trente-cinq ans, il est l’auteur de trente-neuf R., jusqu’à Tous aux nues (1961); il aborde l’actualité de la vie politique locale, sans ménager les politiciens en place, mais sans méchanceté non plus, offrant moins de mordant que d’ironie, jouant sur le jeux de mots, calembours et autres traits d’esprit et l’incongru dans des travestissements improbables. Franchement comique et léger, il conduit la Revue vers davantage de spectacle et de numéros de défilés de costumes et de girls. Les artistes sont alors ­→Rimert, →Henri Lauriac, Valbert, →Hermine, ­→Rirette Marnay, et leurs dauphins →Irène Vidy, →Jo-Johnny. Dès 1962, Denis-Michel, Jycé →Claude Fradel sont les nouveaux auteurs, jusqu’en 1977 où, après la vente du bâtiment, la R. est montée par l’Association des Comédiens Genevois – fondée dans ce but. Dès 1979, Alain Morisod et le Service Culturel Migros – avec Ian R. Rudin comme auteur principal – poursuivent l’entreprise, suivis par →Pierre Naftule (1990-95), Pierre-André Sand (1996-99) et Frédéric Hohl avec la collaboration de Thierry Meury. En 2004/05, se donne la 109e édition de la R. Sauf un demi-échec en 1900 et un désastre en 1978, toutes ont été des succès, souvent exceptionnels.

Bibliographie

  • Willy Aeschlimann, "revues genevoises", in Almanach du Vieux Genève, 1933, 1934 et 1959.
  • Juliane Bourgeois, et al., 100 ans de revues genevoises, Ville de Genève, 2000.


Auteur: Juliane Bourgeois



Source:

Bourgeois, Juliane: Revue du Casino-Théâtre, Genève GE, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1485.