Robert Bouvier

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  17.5.1961 Neuchâtel. Cousin de →Joëlle Bouvier, chorégraphe.

Un premier film qu’il réalise à 17 ans, Porporino, est présenté au Festival de Soleure grâce à Freddy Buache, puis diffusé à la Télévision Suisse Romande. Diplomé de l’École supérieure d’art dramatique du Théâtre national de Strasbourg (1983-86), il rejoint à Lyon le Théâtre de la Chrysalide (1987-89). De retour en Suisse en 1989, il joue dans La Mission de Heiner Müller et Au perroquet vert d’Arthur Schnitzler mis en scène par →Matthias Langhoff au Festival d’Avignon et au →Théâtre Vidy-Lausanne, Lausanne VD. Il tient ensuite pour Adel Akim le rôle d’Héphaïstos dans Prométhée enchaîné d’Eschyle au Théâtre de la Tempête à Paris (1990), puis celui de Höfling dans Le Parc de Botho Strauss (1993). Il réalise encore sous sa direction le monologue François d’Assise d’après Joseph Delteil au →Théâtre Saint-Gervais, Genève GE et en tournée (1994-97), mettant tout son corps en jeu jusqu’à la nudité. En 1991/92 pendant la guerre du Golfe, il suit la troupe palestinienne qui réalise À la recherche d’Omar Khayyâm d’El Hawakati, spectacle plurilingue sur les croisades, écrit collectivement et présenté à travers l’Europe. Sous la direction de Laurence Mayor, il joue Hawks dans Chagrins des îles (1995) et Elias dans Ange des peupliers (1996) deux pièces de Jean-Pierre Milovanoff à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon. Au →Théâtre du Jorat, Mézières VD, il incarne Farinet, le héros au grand cœur, dans l’adaptation du roman de →Charles Ferdinand Ramuz que signe →Jean Chollet (1996). Au Théâtre Vidy-Lausanne, il joue pour Irina Brook Michaël, le narrateur de Danser à Lughnasa de Brian Friel (1999). Au →Nouveau Théâtre de Poche, Genève GE, il réalise Peepshow dans les Alpes de →Markus Köbeli (1998), puis Saint Don Juan de Delteil (2000). En 1999, il est nommé directeur du →Théâtre du Passage de Neuchâtel, lieu d’accueil principalement. À Neuchâtel, il met en scène Artemisia de Denis Rabaglia et →Ahmed Belbachir dans le cadre d’Expo.02 (3.9.2002), puis Lorenzaccio de Musset au Passage (2003). Au →Théâtre Populaire Romand pour Gino Zampieri, il interprète le malfrat Killer Joe Copper dans Killer Joe de Tracy Letts (2002). Au cinéma, il joue notamment Kevin dans Fourbi d’Alain Tanner (1995), le rôle-titre dans Léopold R. de Jean-Blaise Junod (1997) et l’un des rôles principaux de Fin de siècle de Claude Champion (1998).



Auteur: Françoise Dubor



Source:

Dubor, Françoise: Robert Bouvier, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 255–256.

Normdaten