Salle Patiño, Genève GE

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Lieu de production et d’accueil

Construite au cœur de la Cité universitaire grâce à un don initial de la Fondation Simón I. Patiño (1963-67), la S. est propriété de la Fondation de la Cité universitaire et destinée à des usages multiples (cinéma, concerts, congrès, conférences, expositions et spectacles). Privilégiant l’art contemporain et la recherche, la Fondation Patiño désigne une commission artistique, regroupant, entre autres, le compositeur et responsable du Studio de musique contemporaine Jacques Guyonnet, le directeur du Cabinet des estampes Charles Goerg, le peintre Lucien Martini, les cinéastes Jean-Jacques Lagrange et Raymond Vouillamoz, et les metteurs en scène →Guillaume Chenevière et →Richard Vachoux, qui est alors directeur du →Nouveau Théâtre de Poche. La S. présente ainsi chaque année durant six ans (1968-73) une Quinzaine d’art contemporain, comprenant des expositions, du théâtre, de la danse et de la musique. La première de ces quinzaines inaugure le lieu (28.11.1968). L’avant-garde présentée là provoque diverses polémiques comme la chorégraphie Translation de Graciela Martinez (1969), ou le Requiem pour Roméo et Juliette des →Tréteaux Libres (13.10.1970), les Arches de Noé du Crium delirium circus (1970). En partenariat avec le →Théâtre de Carouge-Atelier de Genève, Guillaume Chenevière y présente Holocaustum d’Eduardo Manet en octobre 1972, année où la Quinzaine accueille notamment le groupe TSE d’Alfredo Arias. La Fondation Patiño reprend ensuite la gestion complète de cet espace en confiant la direction à John Dubouchet qui propose sur toute l’année des spectacles musicaux, chorégraphiques et théâtraux contemporains, accordant une large place à la création régionale (1974-96). Durant cette époque, →François Berthet crée L’Amérique­ de →Jacques Probst (26.11.1976), puis →Hervé Loichemol Nationalité française d’→Yves Laplace (19.1.1989), auteur dont →François Rochaix crée lui Trois soldats, simple pochade (5.4.1989). Des organisations marquantes de la vie culturelle genevoise apparaissent et se développent là, comme le Centre d’animation cinématographique (1972), l’Association pour la musique de recherche et ateliers d’ethnomusicologie (1974), le Centre d’art contemporain (1974), l’ensemble Contrechamps (1977), le Centre de la photographie (1984), →l’ADC - Association pour la danse contemporaine (1986), le collectif Vertical Danse autour de →Noemi Lapzeson (1989). Dès l’ouverture du →Théâtre du Grütli, dévolu au théâtre par la Ville de Genève (1988/89), la S. présente surtout de la musique et de la danse contemporaine, notamment les réalisations de →Fabienne Abramovich, →Laura Tanner, →Philippe Saire, →Diane Decker, →Évelyne Castellino, →Alias Compagnie, →Yann Marussich. Elle abrite le festival Archipel, mu­siques d’aujourd’hui, et intensifie aussi la présence culturelle sud-américaine avec les Journées internationales de littérature hispano-américaine. Après avoir subventionné ponctuellement la S., la Ville (1986), puis l’État de Genève (1989) lui octroient une subvention annuelle, puis réduisent subitement leur soutien en 1993, en raison notamment de dés­accords sur l’organisation. La Fondation Patiño décide alors de se retirer définitivement au 30 juin 1996. La salle est ensuite réaménagée, prend le nom de Théâtre Cité-Bleue, administré par la Fondation de la Cité universitaire, et dévolue à la compagnie Confiture qui y présente dès 1998 ses spectacles de divertissement et d’humour sous la direction de →Philippe Cohen.

Données techniques

adresse, Cité universitaire, Miremont 46. Conçue par les architectes Ernest Martin, Louis Payot et Edwin Zurkirch et l’acousticien Pierre Walder. Le sculpteur Albert Rouiller réalise la décoration extérieure. Ouverture de scène 12 m., profondeur à la pointe de l’avant-scène 11 m. 50 m., hauteur d’environ 5 m. La salle possède une galerie et la jauge est actuellement de 323 places.

Bibliographie

  • John Dubouchet (dir.), Salle Simón I. Patiño 1968-1996, Genève, Fondation Patiño, 1996.


Autrice / Auteur: Lisa De Rycke / François Marin



Source:

De Rycke, Lisa / Marin, François: Salle Patiño, Genève GE, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1556.