Sandro Rossetti

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  7.3.1944 Genève.

Diplômé de l’École d’architecture de l’Université de Genève (1965-70), R. est musicien et comédien autodidacte depuis 1972. En 1973, il participe à la fondation de l’Association pour l’encouragement de la musique improvisée (AMR), qu’il préside brièvement (1977-78). Pionnier du →Festival du Bois de la Bâtie, il y apporte sa collaboration durant vingt ans (1977-97). Membre du Théâtre de la Lune Rouge comme →Éric Jeanmonod (1974-77), il fonde avec lui le →Théâtre du Loup (1978) et participe à toutes les réalisations importantes du collectif, le plus souvent dans des emplois de comédien-musicien. Dans Contes de Grimm, première réalisation du groupe présentée à la →Salle Patiño, il interprète Le Bouffron (1978) et joue ensuite notamment Charlot dans Cela se passait dans aucun pays particulier d’après Brigitte Fontaine à la Bâtie (1979), puis le Gardien de la femme araignée dans Les Curieux vinrent de loin d’après García Marquez à la Salle de paroisse des Eaux-Vives (1981). Parmi ses principaux rôles, on retient encore Buddy dans Buddy et Flappo brûlent les planches, inspiré de l’univers du dessinateur Gérald Poussin, à la Maison de quartier de la Jonction (1982-86), et le sergent Pupp dans Krazy Kat, d’après la bande dessinée de George Herrimann, que réalise Jeanmonod à la Jonction et en tournée (1984-87), puis à la →Comédie de Genève (1992). Membre fondateur de la Fanfare du Loup (1978), il participe aux différents concerts-spectacles de cette formation et joue à la Bâtie, le chef d’orchestre dans Le Bal tragique d’après un scénario de Jeanmonod, premier spectacle musical du Loup où l’orchestre joue un rôle central (1981), puis il tient le rôle de Chaplin dans Petit hommage à Charlie Chaplin à Corsier-sur-Vevey et au →Zürcher Theaterspektakel (1989). Il est aussi le contrebassiste au tonneau dans Le Bal perdu (1993-98). Il partage la responsabilité de la Fanfare du Loup avec Yves Cerf (1986-96) et il est membre du comité de direction du Loup dès sa formation en 1990. Pour l’AMR et le Loup, il est notamment le coordinateur artistique de Viva la musica à l’occasion du 700eanniversaire de la Confédération suisse (1991) et conçoit le spectacle Quartier libre lors de la Fête des musiciens suisses à La Chaux-de-Fonds où il est Monsieur Loyal (1994). De sa première formation d’architecte, il garde une sensibilité et un engagement constants en faveur de la sauvegarde du patrimoine architectural genevois public, comme le complexe des Bains des Pâquis (1987-90) et la salle de l’Alhambra (1982-95). Il soutient aussi activement l’aménagement de nouveaux espaces publics à vocation artistique et culturelle comme le projet du →Théâtre du Grütli (1978-88). Avec l’architecte Roger Loponte, il a collaboré à la construction du Théâtre du Loup (1991-93).



Auteur: Jorge Gajardo Muñoz



Source:

Muñoz, Jorge Gajardo: Sandro Rossetti, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1525–1526.