Sophie Lukasik

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  11.5.1972 Saint-Martin-d’Hères (F).

Formée à la →SPAD (1991-94), L. débute dans le rôle d’Élissa, personnage sans âge, mi-homme mi-femme, dans Sur les ruines de Carthage de René Kalisky en 1993 à l’→Arsenic, puis joue Tomania dans Le Théâtre ambulant Chopalovitch de Lioubomir Simovitch au →Théâtre du Crochetan de Monthey (1995), deux réalisations de →Joseph Voeffray et →Anne Vouilloz. Au →Théâtre de Carouge, elle interprète l’humble Henriette dans Les Femmes savantes de Molière que met en scène Georges Wilson (1995), puis →Georges Wod lui donne le rôle de la rebelle Adela dans La Maison de Bernarda Alba (1997) et celui de Hyacinte dans Les Fourberies de Scapin de Molière (1998). Au →Théâtre Kléber-Méleau pour →Philippe Mentha, elle incarne notamment l’insoumise Lucietta dans Les Rustres de Goldoni (1996), la vertueuse Alcmène dans Amphytrion 38 de Giraudoux (1999) puis la poétesse et rebelle Émilie dans L’Ami riche de →Matthias Zschokke (19.10.1999). Elle est aussi Sonia dans Rêves d’après Crime et Châtiment de Dostoievski dirigés par Eugeniusz Korin pour le →Théâtre Populaire Romand à La Chaux-de-Fonds (1997). Au →Théâtre de l’Orangerie, elle joue Lotte, jeune servante sensuelle au service d’un Casanova fatigué qu’interprète →André Steiger dans Les Bruits de la passion. Quasi una fantasia de →Michel Beretti (1998). En 2000 au →Théâtre du Grütli pour →Françoise Courvoisier, elle incarne Jonquille, amoureuse et désespérée, dans Vous vivrez comme des porcs de John Arden et, dirigée par →Jean Liermier au →Théâtre Am Stram Gram, elle interprète l’énergique Wendy dans Peter Pan de Barrie. En 2001, elle est la jeune Karine dans Les Larmes amères de Petra von Kant de Fassbinder que réalise →Anne Bisang à la →Comédie de Genève, puis Anna, la nouvelle comédienne préférée dans Après la répétition d’Ingmar Bergman mis en scène par →Daniel Wolf au →Nouveau Théâtre de Poche. Elle tient par la suite plusieurs rôles du répertoire classique comme Célimène dans Le Misanthrope de Molière dirigé par Raoul Pastor au →Théâtre des Amis (2003), puis Nina dans La Mouette de Tchekhov que réalise Mentha à Kléber-Méleau (2004). Au cinéma, elle joue dans Angélique (Blind Date) réalisé par Blaise Piguet (1988) et pour la télévision, elle est notamment Julie dans Macho blues de Jacques Akchoti (2003).



Auteur: Jorge Gajardo Muñoz



Source:

Muñoz, Jorge Gajardo: Sophie Lukasik, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1139.

Normdaten