T’Act, Lausanne VD

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Compagnie indépendante de théâtre

Fondé au cours de l’été 1974 à Genève autour du metteur en scène →André Steiger, le T. est notamment composé de →Roland Deville, scénographe, →Bernard Bengloan, dramaturge, et des comédiens →Yvette Théraulaz, →Michèle Gleizer, Danièle Morsa, →Roger Jendly, Patrick Lapp et →Jacques Michel. Le groupe se définit comme un collectif autogéré de production et de réflexion sur le jeu, revendiquant un point de vue burlesque, préféré au réalisme et au psychologisme. Le groupe présente son premier spectacle, Le Voleur d’épouses de Kuan Han King, en janvier 1975 au →Caveau et dans des collèges genevois. Ensuite, il donne notamment L’Impresario de Smyrne de Goldoni à la Maison de quartier de la Jonction (1975) et crée au →Centre Dramatique de Lausanne (CDL) Pour un dollar d’opéra de Bernard Bengloan (21.10.1975). Ce dernier écrit ensuite avec →Michel Beretti Les Querelles intestines que le T. présente dans le cadre de la Cellule de création du Festival d’Avignon (1976). Le groupe réalise aussi deux pièces de Marivaux au cours de la saison 1976/77: Les Acteurs de bonne foi, au CDL, et L’Île de la raison, monté pour la télévision. Produites sans subventions, les premières mises en scène de Steiger pour le T. sont vendues à la Télévision Suisse Romande. Par la suite, les acteurs mettent parfois leur salaire en participation. Sans autre soutien, le T. s’essouffle et chacun reprend une activité indépendante. Même si Steiger engage souvent par la suite les comédiens issus du groupe, ses productions ultérieures placées sous le label du T., ne relèvent plus de l’esprit ou du mode de fonctionnement initial. Il donne encore au Caveau de Genève Les Retrouvailles d’Arthur Adamov (1978), On ne saurait penser à tout de Musset (1979), Mademoiselle Julie de Strindberg (1980), puis en 1983 Si l’été revenait d’Adamov au Grand Café du Grütli (futur →Théâtre du Grütli) et Cinna de Corneille dans la cour du Musée d’art et d’histoire de Genève (1984). Au Caveau, Danièle Morsa présente encore avec le T. Haute surveillance de Genet (1981) et Gérard Despierre réalise les deux pièces du Théâtre de chambre de Michel Vinaver (1980).



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: T'Act, Lausanne VD, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1787.