Théâtre Les Trois P’tits Tours, Morges VD

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Groupe théâtral d’amateurs et petite salle

Fondé en 1957 par Gérald Zambelli et René Richli entre autres, le T. présente des spectacles de poésie­ dans l’arrière-salle d’un café de la place, puis s’installe en 1959 dans les locaux d’une ancienne cave à fromages, rue des Fossés 4 à Morges, où la compagnie aménage une petite scène et une salle d’une cinquantaine de places. Dans des mises en scène dues pour la plupart à Gérald Zambelli, le T. monte des pièces principalement comiques et contemporaines, du répertoire des Grenier-Hussenot ou, dans l’esprit des cabarets de la Rive gauche, des auteurs comme Alfred Jarry, Irwin Shaw, Alexandre Breffort, Jean Tardieu, ainsi que des œuvres plus poétiques de Michel de Ghelderode, García Lorca, Rafael Alberti ou Georges Schéhadé. Le T. présente aussi des auteurs romands comme le Morgien →René Morax et, sous le patronage de l’Exposition nationale suisse de Lausanne en 1964, crée notamment au Théâtre de Vidy Sacré Ulysse d’→Émile Gardaz (2.7.1964). Le T. propose ses spectacles en tournée aux sociétés de la région et fait partie dès 1960 du Cartel des petites salles qui lui ouvre aussi des opportunités de présenter ses spectacles à travers les principales villes de Suisse romande. En décembre 1965, la compagnie emménage dans une ancienne cave à bière sise à la rue des Vignerons. Un prêt accordé par la commune de Morges lui permet d’aménager le lieu en petit théâtre d’une centaine de places, doté d’un bar. Le T. inaugure ce nouveau lieu avec La Dame ne brûlera pas de Christopher Fry dans une mise en scène de →Paul Pasquier (1965/66). Le T. organise des ateliers pour les jeunes (1967), auxquels participent entre autres →Elena Vuille-Mondada et Bernard Formica, qui réalisent un bon nombre des mises en scène du T. dès 1971. Le T. ajoute progressivement à son répertoire des auteurs suisses comme Henri-Charles Tauxe, →Michel Viala, →Gilles ou →Meinrad Inglin (1976-87). En 1987, la direction du T. est reprise par François Chanson, qui y met en scène dès 1979, et par Yvan Schwab. Le répertoire comprend des comédies, des spectacles musicaux et de cabaret. En avril 1993, le T. inaugure un nouvel espace d’une centaine de places situé au Parc des sports de Morges dans une ancienne poste provisoire transformée en théâtre. Dans des mises en scène de →Claude Thébert, le T. y crée en français Napoléon chez les Waldstaetten de →Thomas Hürlimann traduit par →Gilbert Musy (7.3.1996) puis crée régulièrement des textes originaux qu’il commande, comme Sur un rivage du lac Léman de →Jacques Probst. Le T. anime par ailleurs des ateliers pour enfants et adolescents.

Données techniques

1° adresse, rue des Vignerons (1965-92). La largeur de la scène est de 7 m. de mur à mur et la profondeur de 8 m. 80; un petit local technique est situé au fond, côté jardin. La jauge est de 137 places, sur gradins pivotants. 2° adresse, Parc des Sports. La scène modulable mesure, dans ses configurations les plus courantes, de 7 m. 50 à 12 m. d’ouverture, pour une profondeur de 10 m. et une hauteur de 2 m. 70 à cour, de 3 m. 30 à jardin. Il y a des dégagements latéraux de 1 m. 50 et un petit local technique. Les loges offrent 10 places avec sanitaires.

Bibliographie

  • collectif, Quarante ans de scène. 1959-1999, Morges, T., 1999.


Autrice: Anne-Catherine Sutermeister



Source:

Sutermeister, Anne-Catherine: Théâtre Les Trois P’tits Tours, Morges VD, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1926