Théâtre Tel Quel, Lausanne VD

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Compagnie indépendante de théâtre

Le T. est fondé en 1977 à Verscio par →Gérard Bétant, enseignant l’improvisation à la →Scuola Teatro Dimitri, et Ilona Bodmer, dramaturge. La Com­pagnie réalise sous un chapiteau itinérant en Suisse ses trois premiers spectacles qui mêlent les langues allemande, française et italienne: Le Roi et les rats d’Ilona Bodmer (1977), Le Vilain Mire (1978) et Auguste Auguste, Auguste de Pavel Kohout (1979). En 1980, l’équipe s’installe dans le canton de Vaud, au Château de Boussens, invitée par →Jean Monod. En 1982, le T. obtient le premier prix des Nouvelles scènes suisses, pour Un Tell d’Ilona Bodmer. En 1984, Clowns sans salaires d’Ilona Bodmer est créé par Bétant, puis tourné en salles après la destruction du chapiteau au cours d’une tempête. L’année suivante, le T. fixe son nouveau chapiteau à Lausanne à la place Bellerive. De 1984 à 1986, il y organise le Festival de printemps qui accueille notamment les premiers matchs d’improvisation organisés en Suisse romande par la Ligue d’improvisation suisse (1984). Avec la compagnie, →Marcel Robert monte Volpone d’après Ben Jonson (1985) et Giorgio Uehlinger signe Ce soir on improvise de Pirandello (1986). Le T. ouvre la Maison du théâtre de Couvet en 1987 avec Esclaves de leurs talents. Dès 1988, le groupe monte plusieurs textes de →Michel Bühler à l’→Octogone de Pully: Gérard Bétant crée ainsi La Véritable Histoire de Guillaume Tell (18.3.1989) puis L’Affaire Elvira Sanchez (15.3.1990) et →Georges Brasey réalise L’Ombre du zèbre sous le chapiteau installé à Vidy (15.11.1994). En 1997, L’Art d’aimer d’après Ovide est interprété en solo par la comédienne Carmen Oberson, sous un mini-chapiteau installé sur une péniche. Dès 1978, le T. organise des animations théâtrales pour les écoles, notamment sous leur chapiteau et dans la Maison du Théâtre, à Couvet.

Données techniques

le T. possède trois chapiteaux: 1° un premier deux mâts de 15 m. sur 21 m. avec une hauteur de 6 m.; 2° un deuxième deux mâts de 16 m. sur 24 m. pour 8 m. de haut; 3° un d’un seul mât de 7 m. sur 7 m., pour 4 m. de haut.



Auteur: Maxime Laurent



Source:

Laurent, Maxime: Théâtre Tel Quel, Lausanne VD, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1935.