Théâtre de Beaulieu, Lausanne VD

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Lieu d’accueil et occasionnellement de production dramatique, chorégraphique ou musicale

Au sein du Palais de Beaulieu, grand complexe d’exposition construit de 1952 à 1954 par la Société coopérative du comptoir suisse (SCCS), le T. est l’une des plus grandes salles de Suisse par sa capacité en places assises et son équipement. Inclus dans la partie principale du bâtiment, le T. est inauguré le 19 novembre 1954 par un concert de l’OSR dirigé par →Ernest Ansermet. Outre de grands spectacles internationaux comme l’Opéra de Pékin (1956) ou les Cosaques du Don (1964), le T. accueille de grands orchestres symphoniques, des spectacles de variétés, de danse, des concerts de jazz, le Festival Lyrique de Lausanne que met sur pied le →Théâtre Municipal de Lausanne (TML) et occasionnellement certaines grandes réalisations théâtrales comme Le Revizor de Gogol mis en scène par →Charles Apothéloz avec le Théâtre populaire des →Faux-Nez (1958) ou La Muraille de Chine de →Max Frisch créée en français par Apothéloz avec le →Centre Dramatique Romand (12.4.1967). Le T. reçoit aussi les réalisations importantes de →Jean Kiehl comme Le Théâtre du Monde drame liturgique d’Edmond Jeanneret d’après Calderón sur une musique d’→Heinrich Sutermeister (1956) ou Un ange à Babylone de →Friedrich Dürrenmatt (1959). Plusieurs œuvres y ont été créées, dont l’opéra de →Hans Haug Orphée, d’après Ovide sur un livret de Claude Anet (10.6.1955), et Süd-Afrika Amen d’Anne Barbey par le Centre Dramatique de Vidy, mis en scène par →Martine Paschoud (15.6.1971). Dès 1973, le T. accueille le →Prix de Lausanne, concours chorégraphique pour jeunes interprètes. Le Béjart Ballet Lausanne y donne ses premiers spectacles (1987-91). Société d’utilité publique, la SCCS est liée par une convention avec la Ville de Lausanne et le TML. En 2000, la fondation propriétaire, en mains publiques, remet la gestion à une société d’exploitation en mains privées, Beaulieu Exploitation S.A.

Données techniques

adresse, av. des Bergières 10. Le T. est bâti selon les plans de l’architecte Marcel Maillard. La salle comprend une galerie et un parterre. Après avoir mené des travaux intermédiaires sur l’acoustique (1990), le T. est rénové en 1992, la scène mécanisée et la jauge originale de 1’852 places passe à 1’829 avec de nouveaux fauteuils. L’ouverture de scène standard est de 14 m., réductible à 12 m., et la profondeur est de 16 m., ou de 14 m. lorsqu’est ouverte la fosse d’orchestre, qui peut contenir de 50 à 65 musiciens. La largeur mur à mur est de 22 m. avec une niche à jardin de 4 m. sur 2 m. 50. La hauteur du cadre de scène varie de 6 m. 84 à 7 m. 50. La hauteur, sous le gril, est de 18 m. Une extension d’arrière-scène est possible sur 16 m. de largeur, 12 m. de profondeur et 6 m. de hauteur.



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Théâtre de Beaulieu, Lausanne VD, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1902–1903.