Théâtre de Fribourg, Fribourg FR

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Salle de représentation (1823-1927)

Le 10 février 1823, quatorze actionnaires, tous membres du patriciat fribourgeois, fondent une société pour construire une salle de théâtre qui offre un lieu de réunion propre à y jouer la comédie et à servir de salle de concert et de danse. La commune de Fribourg met à disposition les abattoirs désaffectés situés à la rue des Bouchers au quartier du Bourg. Le maître-maçon Joseph Kaeser ajoute un attique et installe à l’intérieur du bâtiment une salle et une scène. Une commission, constituée par trois, puis par cinq actionnaires, loue le théâtre aux sociétés locales ou aux troupes ambulantes qui jouent généralement en novembre, vers la Saint-Martin, et pendant le temps de carnaval. La salle accueille par exemple la troupe de Monsieur Birnstill (1834), les Tournées Lina Munte (1899), des troupes d’opéra comme celle du Thurgovien →Carl Heuberger, arrivant de Berne (1866) ou celle d’Adolph Uttner, arrivant de Bâle (1885), y passe aussi →Alphonse Scheler, le futur directeur du →Théâtre de La Chaux-de-Fonds (1889) puis de celui de Lausanne, ainsi que des acteurs comme Marie Favart (1893) ou Albert Lambert fils (1903). En 1861, la Ville cède le bâtiment à la société des actionnaires qui augmente son capital pour rénover entièrement le théâtre, et installer l’éclairage au gaz. Le nombre de représentations annuelles varie de 11 à 25 soirées avant 1861 et de 10 à 44 soirées pour la période de 1861 à 1927, avec une pointe de 61 représentations en 1920. Le projet d’un casino-théâtre sur les Grand-Places et surtout la construction du →Théâtre Livio sont les causes principales de la désaffection et finalement de la fermeture du lieu en 1927. Le bâtiment, devenu propriété de l’État, sert de dépôt jusqu’à sa démolition en 1965.

Données techniques

le théâtre comprend à l’origine une scène (ouverture 10 m. 50, profondeur 9 m.), deux loges d’artistes sous la scène, un grand galetas pour les décors et le service du lustre ainsi qu’un appartement pour le conci­erge. La salle en demi-cercle est longue de 9 m. 60, large de 10 m. 50 et haute de 9 m. Un mètre d’avant-scène domine l’orchestre (espace qui peut aussi contenir cinquante personnes debout), puis le parterre (72 places assises) et un parquet surélevé (52 places assises). La galerie est partagée en trois loges de face, de respectivement 8, 12 et 12 places assises, auxquelles s’ajoutent deux rangées de sièges à jardin et trois à cour. Le nombre de places est réduit de 550 (dont 456 assises) à 489 lors de la rénovation de 1861. L’eau courante est introduite en 1882, et l’électricité en 1910.

Bibliographie

  • Hubertus von Gemmingen, "Freiburgs altes Bretterhaus, Aufstieg und Fall des alten Stadttheaters. Theaterspielorte und Theaterbauten in der Stadt Freiburg (III)", in Freiburger Geschichtsblätter, 79 (2001).

Archives

  • Fonds de la Société du T.,
  • Archives de l’État, Fribourg.


Auteur: Hubertus von Gemmingen



Source:

Von Gemmingen, Hubertus: Théâtre de Fribourg, Fribourg FR, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1905.