Théâtre de l’Échandole, Yverdon-les-Bains VD

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Petite salle d’accueil

Dès mai 1975 →Roger Zaneth anime un centre de loisirs appelé Le Caveau, rue de la Thièle 16, et y organise au coup par coup des spectacles et diverses animations socioculturelles. En 1979, sous l’impulsion du syndic Pierre Duvoisin, ce centre de loisirs s’installe dans une cave du Château d’Yverdon. Inauguré en octobre 1979, le T. est dirigé jusqu’en 1987 par Zaneth qui y maintient une part d’animation socioculturelle tout en donnant une orientation plutôt théâtrale au lieu. Ainsi, →André Steiger y donne plusieurs stages, présentés au public. Dès 1979, Zaneth propose les Jeux du Castrum, mini-festival théâtral biennal d’été qui acquiert un statut indépendant. En 1981, le T. organise la première bourse de l’Association des théâtres de poche (→KTV), puis il accueille les finales du concours Nouvelles Scènes (1996, 2001). De 1987 à 1996, il est dirigé par Denis Alber. Dès 1987, le T. possède une programmation annuelle, et non plus au coup par coup, orientée plutôt vers la chanson française et l’humour. Cette veine est poursuivie sous la direction d’Annedominique Chevalley (1996-2000) et de Brigitte Romanens-Deville ensuite.

Données techniques

le T. est situé dans les caves du Château d’Yverdon, qui date du XIIe siècle. Jauge de 140 places. La salle voûtée est longue de 16 m. 50, large de 6 m. La scène est large de 6 m., profonde de 5 m., sous un plafond voûté haut de 4 m. au centre, et de 2 m. 40 sur les côtés. Il existe une arrière-scène centrée, large de 2 m. pour 2 m. 50 de profondeur.



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Théâtre de l’Échandole, Yverdon-les-Bains VD, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1908–1909.