Théâtre des Amis, Carouge GE

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Petite salle de production

À la suite du monologue Le Banc de touche de →Jacques Probst donné par →Raoul Pastor et mis en scène par →Séverine Bujard, le T. est fondé en mai 1995. Il tire son nom du Café des Amis qui l’accueille à cette occasion dans son arrière-salle, et lui prête cet espace jusqu’en juin 1998. Quatorze spectacles sont présentés là durant cette période, dont on retient American Buffalo de David Mamet et L’Affaire de la rue de Lourcine de Labiche, tous deux réalisés par Séverine Bujard en 1996, et Senso de Camillo Boito mis en scène par Raoul Pastor (1998, 2000). En 1998, le T. se constitue en association et aménage un entrepôt industriel de la vieille ville de Carouge en un théâtre de petites dimensions, dont les saisons comprennent quatre à cinq réalisations et un ou deux accueils. Directeur artistique de ce nouveau lieu, Pastor monte Le Siège de Leningrad de José Sanchis Sinisterra (1998), puis Novecento d’Alessandro Baricco (1999) en collaboration avec Séverine Bujard, laquelle présente Le Chanteur d’opéra de →Frank Wedekind. En 2000, →François Germond dirige Cuisine et dépendances de Bacri et Jaoui. Parmi les fondateurs du T., dont Pastor devient le principal metteur en scène dès 2001, on trouve aussi les comédiens →Isabelle Bosson, →Maurice Aufair, →Philippe Mathey, le décorateur →Jacques Bert, l’éclairagiste Liliane Tondellier.

Données techniques

1° (1995-98) adresse, rue Ancienne 23. La scène a 4 m. 80 de largeur et 4 m. 50 de profondeur, pour 2 m. 20. de hauteur; la jauge est de 45 places. 2° dès 1998, adresse, place du Temple 8. L’aménagement suit les conseils de Jacques Bert. La scène est large de 6 m. 80, à quoi s’ajoute un léger dégagement à jardin; elle est profonde de 6 m. 80 pour une hauteur de 3 m. 80; un gradin offre 80 places.



Auteur: François Marin



Source:

Marin, François: Théâtre des Amis, Carouge GE, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1913.