Théâtre pour enfants de Lausanne (TPEL), Lausanne VD

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Compagnie indépendante de théâtre pour jeune public

Fondé à Lausanne en 1975 par Claude Vallon et Catherine Desarzens, le TPEL anime dès ses débuts des ateliers d’expression pour enfants dans le cadre scolaire ou sous forme de stages qui donnent parfois lieu à des représentations publiques comme Brebis en folie (1976) ou Jeannot et la méchante princesse (1980) au →Festival de la Cité. Dès 1975, le TPEL propose une saison de spectacles pour jeune public, avec des troupes invitées suisses et étrangères et ses propres réalisations théâtrales, en moyenne une par année, comme Une histoire d’or d’après Cendrars (1976), Farinet ou la fausse monnaie d’après →Charles Ferdinand Ramuz (1977), et dès 1978 des spectacles de marionnettes comme La Princesse qui ne souriait pas (1978) ou Dupidupont chat dupé (1979), deux scénarios de Marie-Jeanne Henchoz. Dès 1980, Catherine Desarzens signe fréquemment les textes et les mises en scène du TPEL, à commencer par Brioché ou le Montreur de marionnettes, présenté d’abord au Cazard à Lausanne (1980), et que le TPEL tourne à l’étranger, notamment en Afrique. Quatre cheveux de Yébélékouni de Desarzens au Cazard (1980) témoigne de l’expérience de la tournée africaine de Brioché. Pour ses dix ans, le TPEL crée La Cage aux clowns de →Simone Collet au Casino de Montbenon (3.11.1984). Il poursuit des échanges avec l’étranger, coproduisant notamment Dragon blanc avec le Théâtre Musical Possible de Liège (1992). Le TPEL met en scène les questions d’actualités de l’adolescence comme dans J’aimerais t’appeler Rosalie à l’Aula de l’EPFL (1990), puis à l’Aula des Cèdres, Modeste, Prosper et Parfait (1995), Eugénie-Génie (1997), Bonjee graine d’étoile (1999). Sans lieu fixe, le TPEL s’est établi durant un peu plus de dix ans à l’Aula des Cèdres (1988-99). Le TPEL est membre de l’→Association suisse du théâtre pour l’enfance et la jeunesse et de l’→Association des théâtres de poche. Il est subventionné par la Ville de Lausanne et le Canton de Vaud. En 2004, la compagnie réaménage la salle du cinéma l’Eldorado, à la Maison du Peuple de Lausanne, et s’y installe dès la saison 2004/05.

Bibliographie

  • Claude Vallon, Le Théâtre pour enfants, guide pratique pour une initiation artistique, Lausanne, 1988.
  • Catherine Desarzens, Journée de théâtre... qui, pourquoi, comment?, Lausanne, TPEL, 1998.


Autrice: Luisa Campanile



Source:

Campanile, Luisa: Théâtre pour enfants de Lausanne (TPEL), Lausanne VD, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1932.