Vincent Aubert

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 30.1.1951 Avenches VD.

Après une licence en sciences politiques à l’Université de Genève (1977), A. enseigne l’art dramatique (1977-83) et crée le personnage du clown Roberto (1980-96) qu’il interprète dans plusieurs spectacles comme Concerto (1980), Attention chute de clowns (1986) et Fanfare (1991), tournés dans de nombreux pays. Il est Suffici et Sordo dans Tableau d’une exécution d’Howard Barker, mis en scène par →Anne Bisang au →Théâtre Saint-Gervais, Genève GE (1996-97), joue dans La Farce de la cochonne d’Ariano Suassuna mise en scène par →Mathieu Chardet au →Théâtre du Loup, Genève GE (1998) et interprète Gros-René dans Sganarelle ou le Cocu imaginaire de Molière mis en scène par →Philippe Mentha au →Théâtre Kléber-Méleau, Renens VD (1998). Il travaille ensuite avec →Roberto Salomon, pour qui il est compère Gredin dans Les Deux Gredins de Roald Dahl (1994) et joue dans Ploufft le petit fantôme de Clara Machado (1998) au →Théâtre Am Stram Gram, Genève GE. Il crée en français Desmond dans Family Business d’Alan Ayckbourn au →Théâtre du Grütli, Genève GE (12.12.2000). Pour Lisa Wurmser, il est Ivan dans La Polonaise d’Oginski de Nikolaï Koliada, créée en français au Festival d’Avignon (24.12.2001). Dès 1999, avec le contrebassiste Jacques Siron, il fonde la compagnie Aubert & Siron ® qui travaille sur l’improvisation et réalise plusieurs spectacles où s’entremêlent mots, musique et mouvements, notamment Quotidien, présenté au Théâtre du Grütli (1999). Il joue sous la direction de Valentin Rossier avec l’Helvetic Shakespeare Company dans Casimir et Caroline d’Horváth. En 2004 notamment pour Françoise Courvoisier, il est le Père dans Racines d’Arnold Wesker au Théâtre de Poche et coréalise Building au Théâtre du Loup. Il travaille la maîtrise du tango argentin, et une voix de haute-contre qu’il fait entendre notamment dans La Peau de chagrin d’après Balzac, adaptée et mise en scène par Dominique Pitoiset au Théâtre national Bordeaux Aquitaine (2005).



Autrice: Sophie Sallin



Source:

Sallin, Sophie: Vincent Aubert, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 90–91.

Normdaten