Yves Gaillard

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

* 22.11.1950 Choulex GE. Frère de Marc Gaillard, comédien.

Formé à l’→ÉSAD (1973-75) et licencié ès lettres de l’Université de Genève (1977), G. débute par de petits rôles à la →Comédie de Genève dans Oncle Vania de Tchekhov que réalise →William Jacques (1974) et au →Théâtre de Carouge dans Sauvages de Christopher Hampton mis en scène par →François Rochaix (8.4.1975). Il fait partie du collectif du Théâtre Trec, notamment pour Elle était une fois… de Philippe Sozzani (3.7.1978) et La Mante polaire de Rezvani (1979), deux réalisations de →Jacques de Torrenté, et pour Pipes de terre, pipes de porcelaine de Madeleine Lamouille conçu et réalisé collectivement (1979). Il collabore aux spectacles de cabaret de →Michel Rossy au Café-Pernet à Carouge, Les Pieds dans l’eau de vie de Pierre Holdener (1981) et Agilulfe des Guildivernes d’après Italo Calvino (1983). Il joue dans plusieurs productions du Théâtre en Stock, sous la direction de son frère: il est Jean dans Mademoiselle Julie de Strindberg à l’ancien Palais des expositions (1983) et Sganarelle dans Dom Juan de Molière à la Maison de quartier de la Jonction (1986). Au →Théâtre Saint-Gervais, il interprète aussi Pépé de Jean-Louis Benoit et Didier Bezace (1986), attachante histoire en solo d’un petit vieux dans un hospice, qu’il reprend en tournée en 1988, puis encore en 1999/2000. Avec le Théâtre en Stock, G. tourne en France un Cabaret Karl Valentin (1982, 1984) et crée le rôle d’Arthur dans Le Cas d’Andréas C. Brügger à Saint-Gervais (17.5.1988). Au Théâtre de Carouge, il est Fredi dans Notre Guillaume Tell de Gerold Späth monté par →Jean-Charles Simon (30.4.1984) et, sous la direction de →Georges Wod, il interprète Tibia le valet de Claudio dans Les Caprices de Marianne de Musset (1994), Balthazar dans Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare (1995), le Docteur dans Clérambard de Marcel Aymé (1996), le Député dans Wod et les avenaires d’Éric Lehmann (28.4.1998), puis joue ensuite en travesti la nourrice Nérine dans Les Fourberies de Scapin de Molière (1997-98).



Auteur: Jorge Gajardo Muñoz



Source:

Muñoz, Jorge Gajardo: Yves Gaillard, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 669–670

Normdaten