Beau-Site, La Chaux-de-Fonds NE

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

Lieu de production

En 1892, l’Union Chrétienne de Jeunes Gens (UCJG) acquiert un restaurant de campagne inauguré vers 1880, nommé B. L’ampleur des activités de l’UCJG (spirituelles, mais aussi politiques, sociales, sportives et culturelles) nécessite un agrandissement du bâtiment (1904-07). Les travaux sont confiés à l’architecte neuchâtelois Robert Convert. À la suite d’une étude critique due notamment à Charles-Édouard Jeanneret, futur Le Corbusier, alors étudiant de l’École d’Art de la ville, ce qui devait être une bâtisse monumentale de style classique se transforme en un précieux témoin du Heimatstil. Ce nouvel édifice abrite une salle de spectacle pouvant contenir alors 600 personnes. Une construction basse qui sert de hall d’entrée relie le bâtiment d’origine à une maison voisine. Dès 1950, l’UCJG loue les locaux à de nombreuses associations dont le →Théâtre Populaire Romand (TPR), La Chaux-de-Fonds NE qui y recourt occasionnellement depuis son installation à La Chaux-de-Fonds (1968). La commune achète le bâtiment en 1981 et décide d’en faire le lieu de résidence permanent du TPR. Il est rénové de 1982 à 1983, pour répondre aux besoins spécifiques de la troupe. Dans sa configuration actuelle, B. est inauguré avec la création de la version intégrale de Par-dessus bord de Vinaver mise en scène par →Charles Joris (3.6.1983). Dans l’adjonction de 1907 se trouvent la salle principale, qui permet toutes les formes d’aménagement du rapport public-scène, et au sous-sol un studio plus modeste, utilisé surtout pour l’entraînement des acteurs. Les espaces réservés au public et à l’administration s’installent dans le bâtiment primitif; les locaux techniques et les ateliers dans la maison voisine. Dès lors, le TPR y regroupe l’ensemble de ses activités: chaque saison, il réalise là deux à trois spectacles et en accueille dix à vingt, de théâtre et de danse, plus rarement des concerts. Depuis 1985, ce lieu est une étape régulière des →Semaines internationales de marionnettes en pays neuchâtelois, Neuchâtel NE. Il abrite aussi le nouveau Théâtre des enfants, issu du TPR et dirigé par Jacqueline Payelle (1990-2002).

Données techniques

adresse, Beau-Site 30. 1o grande salle, sol plan horizontal surmonté d’un gril technique par passerelles, volume vide de 19 m. 80 sur 12 m. 80 (dont seulement 11 m. 50 utilisables au sol), et d’une hauteur de 5 m. 95 sous le gril. Depuis 1997, tribune en gradins modulable, pour 198 spectateurs (jauge maximale 215 spectateurs); galerie en fer à cheval (d’une largeur de 3 m.); petite scène de 5 m. de largeur (avec deux coulisses latérales de 2 m. chacune), de 4 m. 50 de profondeur, plus un proscenium en arc de cercle (1 m. 50). 2o Studio de 15 m. sur 12 m. 10, 3 m. 70 de hauteur sous un gril fait de six perches fixes, réparties sur toute la longueur.

Bibliographie

  • Mary Patricia May Sekler, "Le rôle de Le Corbusier dans l’histoire du projet de B. à La Chaux-de-Fonds", in Musée neuchâtelois no 2, 1977.
  • Charles Thomann, Une chronique insolite de La Chaux-de-Fonds 1898/1932, La Chaux-de-Fonds, 1988.
  • Éric Lavanchy, Juan Diaz, "Association Théâtre Populaire Romand et Fondation Musica-Théâtre: un avenir commun?", mémoire de certificat de formation continue en gestion culturelle, Université de Lausanne, 2001.


Auteur: Yvan Cuche



Source:

Cuche, Yvan: Beau-Site, La Chaux-de-Fonds NE, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 1, p. 138.