Dominique Reymond

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  12.2.1957 Genève. Nièce de Thierry Vernet, scénographe et peintre.

À Genève, dès l’âge de 10 ans, R. suit les cours de →Germaine Tournier au Conservatoire populaire et poursuit ses études aux Arts décoratifs. À Paris, elle entre au Conservatoire supérieur national d’art dramatique dans les classes de Pierre Debauche et d’Antoine Vitez (1976-80). Au Théâtre national de Chaillot, elle participe d’abord à une mise en scène collective, Les Petites Filles modèles d’après la Comtesse de Ségur (1982) puis, dès 1983, elle travaille plusieurs fois sous la direction de Vitez, jouant notamment Nina dans La Mouette de Tchekhov (1984) et Marthe dans L’Échange de Claudel (1986). Avec Bernard Sobel, elle figure dans le téléfilm de l’Orestie d’Eschyle (1986), puis dans Tartuffe de Molière (1990). Klaus Michael Grüber l’engage ensuite pour tenir le rôle de Julie dans La Mort de Danton de Büchner au Théâtre des Amandiers de Nanterre (1989). Sophie Loucachevsky la met en scène dans Phèdre de Tsvetaeva au Théâtre de l’Athénée (1991) et Pascal Rambert la dirige dans son propre texte, John & Mary, aux Amandiers (21.1.1992), puis dans Antoine et Cléopâtre de Shakespeare au Théâtre de Bobigny MC93 (1995). Pour Brigitte Jaques, elle est Paula, la secrétaire de Madame Klein de Nicholas Wright au Théâtre de la Commune Pandora puis à la →Comédie de Genève (1993). Jacques Rebotier l’engage dans le spectacle musical Éloge de l’ombre de Junichiro Tanizaki aux Amandiers (1997), où elle revient dans Homme pour homme de →Bertolt Brecht monté par Jean-Pierre Vincent (2000). Elle interprète la Mère dans Visites de Jon Fosse au Festival d’Avignon et au →Théâtre Vidy-Lausanne par Marie-Louise Bischofberger (2002). Pour le cinéma, elle a tourné dans plus de quarante films en vingt ans, dès Pinot simple flic par Gérard Jugnot (1984) et Nuit de Chine de Catherine Corsini (1986), pour qui elle paraît à nouveau dans Poker (1988), puis dans Denis où elle est Juliette (1998). Elle incarne Nathalie Cheylard dans Zone rouge de Robert Enrico (1986), joue dans La Naissance de l’amour de Philippe Garrel (1993) et tient le premier rôle dans Y aura-t-il de la neige à Noël de Sandrine Veysset (1996). Elle tourne aussi dans Un pont entre deux rives de Gérard Depardieu (1998) et dans Presque rien de Sébastien Lifschitz (1999). Elle interpréte Julie Desca dans Les Destinées sentimentales (2000) et Karen dans Demonlover (2002), deux films d’Olivier Assayas. Elle travaille dans La Poursuite du vent, scénario réalisé par Nina Companeez (1998), qui lui confie ensuite le rôle de Mathilde, la mère d’Héloïse dans Un pic-nic chez Osiris (2000). Pour Benoît Jacquot, elle est Madame de Lancris dans Sade (2000) et Geneviève dans Princesse Marie (2004). En 2004, elle interprète MmeDelacre dans Demain on déménage de Chantal Akerman et Sonia ou Ruth dans Ne fais pas ça réalisé par →Luc Bondy sur un scénario de Philippe Djian.



Autrice: Françoise Dubor



Source:

Dubor, Françoise: Dominique Reymond, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 3, p. 1486–1487.

Normdaten