Jean Meylan

Aus Theaterlexikon
Wechseln zu: Navigation, Suche

*  22.12.1915 Genève, †  9.1.1994 Genève.

Parallèlement à des études menées jusqu’à la licence en droit (1943), M. suit au Conservatoire de Genève les cours de violoncelle de Fernand Pollain et l’enseignement d’Henri Gagnebin et de Charles Chaix pour les branches théoriques. Il s’oriente rapidement vers la direction d’orchestre, discipline qu’il travaille avec Paul Kletzki, Eugène Bigot, →Felix Weingartner et Carl Schuricht. Après avoir conduit dès l’âge de 16 ans l’Orchestre du Collège, puis l’Orchestre académique, il dirige dès 1941 le Collegium Musicum de Genève qui devient en 1943 l’Orchestre de Chambre de Genève (1943-44). Avec cette formation, il donne au Conservatoire pour la première fois à Genève la version de concert de Didon et Énée de Purcell (1943). En 1947, il dirige l’Orchestre de la radio de Cologne, puis mène, dès 1949, une carrière de chef invité notamment en Allemagne et en Suisse. Il travaille régulièrement avec l’Orchestre de Saint-Gall et dirige à Zurich et à Genève (1953-59). De 1957 à 1962, il est chef d’orchestre et de chœur pour la →Société romande de spectacles, puis devient directeur musical des saisons du →Grand Théâtre qui se déroulent au →Grand Casino depuis l’incendie de 1951. Après la réouverture du bâtiment de la Place Neuve (1962), on le voit notamment diriger Raskolnikov d’→Heinrich Sutermeister (1965) et surtout de nombreux ouvrages du répertoire comique dont Le Corsaire noir de Maurice Yvain (1962), Les Saltimbanques de Louis Ganne (1963), Ciboulette de Reynaldo Hahn (1964) et Le Pays du sourire de Franz Lehár (1970). Soucieux d’assurer la diffusion de la musique de son temps, il crée les œuvres de plusieurs compositeurs suisses parmi lesquels Marc Briquet, →Heinz Holliger, →Heinrich Sutermeister et Matthieu Vibert. Par ailleurs en Tchécoslovaquie, il effectue divers enregistrements discographiques d’œuvres de Beethoven, Schubert, de Falla et Prokofiev.



Auteur: Jacques Tchamkerten



Source:

Tchamkerten, Jacques: Jean Meylan, in: Kotte, Andreas (Ed.): Dictionnaire du théâtre en Suisse, Chronos Verlag Zurich 2005, vol. 2, p. 1242.

Normdaten